Archives Hebdomadaire

septembre 2015

Humain

Petit Sarrau boutonné sur le côté

20 septembre 2015

image

Je m’adresse à vous jeune fille.
Je sais que vous en avez beaucoup à faire. Je sais tout ça. Je ne sais pas non plus « petit sarrau boutonné sur le côté » si vous êtes une préposée ou une infirmière, peu importe…
Mais
Vous ne pouvez pas dire à un membre d’une famille dont la maman âgée est hospitalisée , qu’elle est TANNANTE. Mais pas tannante dans le moule de drôle. Tannante pour dire qu’elle est trop demandante! Aye! Elle est malade cette dame-là! Fragile. Troublée! Il se peut qu’elle soit plus agitée. Plus mêlée ces jours-ci.
Qu’elle demande plus d’attention. Oui.
Et pourtant. La famille est archi présente auprès d’elle.
Vous pensez que ses enfants ne le savent pas en plus?
SVP jeune fille au « petit sarrau boutonné sur le côté », dont la marque du « petit sarrau boutonné sur le côté » est JoAnne Martin

La MARQUE. Je le sais parce qu’elle l’a dit à sa collègue qui venait de lui faire un compliment sur son « petit sarrau boutonné sur le côté ». Et vous connaissez comment je peux être TANNANT, je suis allé le site de JoAnne Martin. Et c’est bien ça.
Elle lui a dit que c’était un JoAnne Martin (c’est écrit comme ça) tout de suite après être venue dire à la famille que leur maman était pas « mal tannante » Qu’il faudrait qu’elle dorme moins le jour. Et qu’elle dorme plus la nuit! Vous déduisez.
Tu sais quoi « petit sarrau boutonné sur le côté ».
Tu es probablement un des cas isolés dans ta profession.
Nous avons beaucoup d’admiration pour l’ensemble du personnel qui travaille dans les hôpitaux. Les CHSLD. Les résidences. Et je sais de quoi je parle car je suis aussi propriétaire d’une résidence pour personnes avec Claire Bédard.
Je peux comprendre que la patience est souvent mise à l’épreuve.
Que c’est pas toujours facile des vieux pis des vieilles!
Mais plus je vieillis « petit sarrau boutonné sur le côté »; plus j’ai le tympan des oreilles comme un sac de boxe quand j’entends des affaires de même.
Ca me cogne dans la trompe d’Eustache.
Ca me tremble le nerf auditif.
Et ça me dire « petit sarrau boutonné sur le côté »
Débarrasse avec ton « JoAnne Martin boutonné sur le côté »
T’est pas à ta place!
Tu me tannes « petit sarrau boutonné sur le côté »
– [ ] Va en mode! Mais pas en mode humain…

 

Humain

Monsieur Lucien…Infiniment bon

12 septembre 2015

Lucien 23Bonjour,

Je ne sais pas si monsieur Lucien aimerait bien que je le vante comme ca aujourd’hui e pleine église
Mais il ne peut pas nous en vouloir de se faire venter par son SOUFFLEUX …
Ca fait que j’ai décidé de prendre son SOUFFLEUX à feuilles et de faire du VENT avec des mots..sur lui!

Le matin du décès de monsieur Lucien
Avec son vieux souffleux à feuilles dans mes mains.
Je pensais au géant qu’il était. A la beauté humaine de l’homme qu’il incarnait.
Il a été, comme nous le souhaiterions tous être un jour…une personne âgée d’une rare exception.
Il vivait dans notre résidence , la Villa Saint-Narcisse, avec Jeannine son épouse.
Depuis 5 ans!
Là.
Jeannine est hospitalisée depuis une dizaine de jours.
Sa hanche a flanché en chutant. Lucien vivait ça aussi dans son coeur.
Il s’occupait beaucoup de « sa Jeannine… »

D’ailleurs. Ayons une pensée pour Jeannine! Nous l’avons visité Jeudi.
Ca va mieux. Surprenant. Dans les circonstances et son état.
Lire la suite

actualité

« Ce n’est la mer qui rejette l’enfant. C’est le monde »

6 septembre 2015

image

C’est dimanche! Ma semaine a été assez mouvementée. Mais…
Hier matin, je suis resté au lit, longtemps à regarder la photo du petit garçon échoué sur la plage. Je me suis demandé aussi, combien de temps mes yeux pouvaient regarder l’enfant… ET combien de temps, mon coeur allait résister.
J’ai essayé de comprendre et je n’y parviens pas. J’ai lu Patrick Lagacé. Et je suis d’accord. Je suis d’accord avec pas mal d’affaires. Avec des opinions politiques. Humaines. Des opinions du coeur. Et de ces « Opinioleux savants » qui tout à coup, s’intéressent pour quelques heures à la politique de l’humanité.
Mais je ne comprends pas encore…
Je sais bien que demain, nous oublierons encore…
Et que demain. Demain. Je ne comprendrai pas encore.
« on ne peut pas changer le monde. »
Parce que dit-il le monsieur: « tu es trop sensible Daniel Regarde pas ça »
Redis le moi encore. Et je t’envoie chier!
(Je suis aussi mal élevé des fois)

Puis c’est en lisant Stéphane Laporte que je me suis dit:
« C’est normal mon grand sensible: En vieillissant, ton coeur ne s’est pas guérit quand ta sensibilité trempe trop longtemps dans le bouillon de l’incompréhensible humanité »
Dans le lit. La tête appuyée sur mon oreiller roulée en deux, la tablette sur mon ventre qui respire lentement… je me suis mis à lire ces lignes d’un texte de Stéphane Laporte.

A voix haute! Les yeux dans la photo.
Les yeux dans l’eau…

J’ai imaginé tous les politiciens du monde un bon jour. La tête appuyée sur leur oreiller blanche. Lire à voix haute les mots de Stéphane Laporte.
On dirait que ca fesse plus quand on lit à voix haute.
On dirait que ca pénètre plus raide dans le coeur…
On dirait que ça fait plus mal…
On dirait qu’on a plus honte de nous-autres.
Essayez…
A voix haut. Les yeux dans la photo.

image