Archives Hebdomadaire

juillet 2017

actualité

Si on vaut pas une chanson, on vaut pas grand chose!

18 juillet 2017

 

Je ne voulais pas pensé ce soir.
J’ai voulu retenir mes doigts. Je vous jure.
Je voulais juste me raconter des niaiseries
dans la bouche.
Ma langue veut pas. Ma langue se déroule.
Les doigts me travaillent.
Surtout quand aucune chanson en français
se retrouve sur une compilation de 6 CD
pour célébrer les 150 ans du Canada.

En retournant à la maison.
Deux animatrices dans ma radio n’avaient plus rien à dire
tellement tout ça était invraisemblable pour elles.
Tu dis.
ET moi?
On dirait que je manque de courage dans le bout des doigts
pour décrire l’impensable imbécilité de tout ça.
Calme-toi! Dit l’index à mon majeur sur le clavier.
Maudit. Mes doigts capotent.
Dans un premier temps,
Je voulais dégueuler toute ma hargne sur le non-sens de cette affaire.
Je suis allé me fourrer le nez
sur des commentaires effrayants.
Si je dénonce trop fort.
Je serais rien qu’un franco-québécois qui se lamente.
Un bout de citoyen canadien avec comme y dit:
« Ton osti de gros complexe d’infériorité
par rapport à ta langue française »
Finalement.
Je n’ai pas grand-chose à dire.
Je vais prendre mon trou.
Essayer d’apprendre une fois pour toute,
que le Québec est rien
qu’une province canadienne comme toutes les autres.
Je vais apprendre à en revenir
de « notre langue de chez-nous. »
Je vais finir par l’oublier Félix et
son inexistante alouette en colère!
La Bolduc pis son maudit « Découragez-vous pas!
Vigneault et Ferland. Charlebois pis son grouille toé le cul!
Lévesque. Desjardins, Michaud. Beau Dommage!
Séguin. Halrmonium, Deschamps, Plamondon et ses belles paroles stones. Desjardins! Et le Pellerin de St-Elie!

Fuck la chanson franco!
Fuck la plus grande francophone de tous les temps!
Quand les hommes vivront d’amour de Raymond Lévesque!

Céline, yes! Une chanson! The song!
De la plus grande Charlemagne-Québécoise au monde!
Et pas une chanson en français de la plus « Big on the World »
La plus grande chanteuse francophone au monde est une québécoise! Une canadienne française si tu veux.
Vive le Canada! Vive le Québec sans langue.
My heart will go on est sur le CD! Yes man!
Une québécoise qui chante la chanson thème d’un grand film américain qui raconte l’histoire dramatique d’un bateau qui coule en face d’une province canadienne!
Terre-Neuve! Le Titanic 

Vaut mieux en rire! Sinon c’est à brailler ma culture!
Comme disait mon père: Si tu vaux pas une risée, tu vaux pas grand’chose
C’est ça.
Si on vaut pas une chanson,
on vaut pas grand’chose.

 

 

Humain

Lettre de la machine à coudre à Céline; the Singer

12 juillet 2017

IMG_1013

Chère Céline,
Je suis ta machine à coudre.
Je sais bien que tu t’habilles pas comme ça dans la vie de tous les jours.
Tu grimpes pas dans une échelle en talons hauts.
Et tomber dans le coma devant des feuilles vertes.
Et tu ne chantes pas écartée tous les soirs,
en ciseau de jambes autour d’un homme musclé.
Je le sais bien.
Qu’on aime ou qu’on aime pas la haute-couture de Paris qu’on me fait assembler.
Tu es divertissante en maudit ces temps-ci.
Tu fais parler le monde entier.
Sur Facebook, les émoticônes ont la bouche ouvertes!
Et Charlemagne respire plus! Pas tant quand même.
Mais moi ton moulin à coudre. Moi.
Tu me fais faire plus que des points de piqures!
Et des niaiseux d’ourlets.
Depuis ton écartillement artistique pour les uns.
Et érotique pour les autres.
Depuis quelques jours, tu ne passes pas inaperçue ma Céline.
Les réseaux sociaux te spinent la sacoche sur le manteau vert fleuri
que je t’ai brodé aux petits points fins.
Et là.
Ta cape blanche à grands trous cousus aux points décoratifs
et ton chapeau taffetas parasol blanc,
te font faire un beau tour sur la planète à mémère Facebook.
Ca parle de ma haute couture sur un bon dieu de temps!
Y’a des gens qui disent que tu fais bien.
Et depuis que René est parti, tu t’émancipes enfin.
Et tu en profites! Et moi-aussi, je m’émancipe sur le moulin!
La machine vire.
Est-ce que je peux te dire quelque chose Céline?
Tu me fais faire plus que des robes lignées A;
avec un petit volant retombant comme tout le monde, sur les épaules!
Et disons aussi que tes manteaux tissés en peau de serpent
ou en catalogne sur un métier de désigner frappent
l’imaginaire du plus paralysé de la terre!
Disons que tout ça n’est pas dessiné
à partir des patrons Butterick achetés chez FrabricVille.
Mettons que la machine est en mode création au bouchon.
Je tope dans le top!

Moi je te suis Céline.
Je suis juste ta machine.
Mais. Je peux te comprendre.
Je peux pas dire que je trouve
ta collection toute belle.
Mais je ne peux pas dire non plus,
que tout est laid.
Ca dépend des goûts! Et tous les goûts sont dans la nature.
Ca dépend comment on regarde les choses!
Et pourquoi on s’attarde tant à ces choses-là aussi.
Tu vois moi. La madame qui fait la publicité
pour les interurbains 10-10-710 dans la télé.
Je peux pas dire que ça me stimulerait beaucoup de coudre pour ses vêtements.
J’ai rien contre la madame.
Mais n’importe quelle machine peut coudre comme ça.

IMG_1015

Ma chère Céline… ( qui ne lira jamais une lettre de machine à coudre)
Y’a des gens qui pensent que tu files pas bien. J’ai su ça.
Ils sont inquiets pour toi. Ta santé.
Moi. Je ne pense pas ça ma très grande.
J’espère en tout cas.
Moi je pense plutôt que…
Ce que l’on voit et ce que je couds pour toi,
c’est elle la vraie Céline de toujours.
Et je pense sincèrement que la Star qui scintillait
en toi vient de sortir de l’ombre de mon moulin.
Tu comprendras ma très grande des plus grandes.
Que tu n’avais pas habitué
ton public à tant d’excentricité. À tant d’exubérance!
A de si grandes lunettes. De si grosses sacoches.
Et d’un gilet en coton ouaté par-dessus une Tite-robe!
Ce n’est pas le genre de tites-robes que ta bonne maman
Thérèse devait passer sous le pied de sa machine à coudre Singer!
Là ma Céline. Tu fais tripper toutes les aiguilles des machines à coudre parisienne.
Tu nous fais piquer dans ta différence.
Et franchement. Malgré tout…
Si tu aimes ça.
Sincèrement…Fais-le.
Je préfère ta différence à toutes les ressemblances.
Celine, you’re the greatest singer Ever!

Ta machine à coudre.
Points en xxxxx

Danse Celine…

Danse