Archives Hebdomadaire

juillet 2019

Humain

Les libellules

26 juillet 2019

Au bout du quai ce matin, elle lisait le livre du Dr Eben Alexander. C’est l’histoire de ce neurochirurgien qui raconte son voyage dans l’après vie. Le docteur témoigne de son expérience de mort imminente. « A l’occasion de ce bouleversement, il a voyagé, semble-t-il, dans une autre dimension et rencontré des êtres de lumière. Il raconte ainsi comment il a acquis la certitude que le paradis existe. «
Le titre de son livre: La preuve du paradis.
Elle me disait que le neurochirurgien décrivait la lumière comme 1000 fois plus belle que l’on peut se l’imaginer. Bref, la suite de son histoire est dans son livre…
On peut y croire ou ne pas y croire.
Mais tout ça est bouleversant, me dit-elle.
Pendant qu’elle lisait , moi au grand vent de mon lac,
je regardais les libellules se poser sur les planches du quai.
Elles partaient. Elles revenaient.
Des grandes libellules avec leurs ailes voilées.
Il y avait des petites libellules bleues aussi.
Mais d’un bleu qui brille au soleil.
Sur le quai ce matin, elle lisait la preuve que le paradis existe.
Sur le quai ce matin, il contemplait des libellules danser au soleil.
Sur le quai ce matin, dans une forêt magnifique près du parc de la Mauricie, nous regardions deux libellules en pensant à un papa et son fils…Retrouvés enfin dans une forêt perdue.
Dans leur hélicoptère en libellule.
Dans le livre du grand neurochirurgien,
il semblerait qu’on peut voir des libellules dans le paradis.
La nature nous parle des fois. Souvent.
Vaut mieux garder espoir quand c’est trop triste.
Et croire aux libellules.

Tendresse à la famille.

Humain

Lettre à Jean-David

11 juillet 2019

Lette à Jean-David Pelletier

Tantôt, j’ai reçu ce petit mot de Jean-David Pelletier. Un ami. Un espèce de gars original que j’ai rencontré dans mon métier. Un espèce d’humain que tu croises rarement dans ta vie. Il m’a écrit ce petit mot que je vous partage.
Et ma lettre ensuite…

« Cher Daniel, Lorsque je suis venu à ta rencontre à pieds à Trois-Rivières avec Billibob, tu m’avais offert un super col roulé orange brûlé que j’ai porté par la suite durant toute mon épopée de 561 km jusqu’à Rimouski avec mon chien Billibob.
Ce col roulé avait déjà pour moi une représentation importante. Dans ses derniers mois de vie, mon chien Billibob avait adopté ce chandail comme sa doudou de vieillard…. Il dormait sur le col roulé orange-brulé de mononcle Daniel tout le temps…

Aujourd’hui, il est décédé dessus, et je le garde pour toujours..
Croiser des hommes comme toi Daniel, c’est toujours unique.
Mais surtout plein de sens. Merci Daniel.
x
Jean-David Pelletier »

Mon cher Jean -David,
Quand j’ai vu apparaître ton petit mot ce soir,
je peaufinais mon manuscrit que je suis en train de terminer.
Je romance la mort de ma mère.
Dans mes oreilles, j’écoutais « How Great thou art «
quand j’ai vu apparaître ton petit mot.
Et c’est là que j’ai appris que ton ami était parti aujourd’hui.
Le coeur m’a serré, tu comprends.
Surtout quand tu m’apprends que ton ami,
s’est endormi sur le gilet orangé que je t’ai donné.
C’est la petite ligne orange autour de ton cou.
Je la vois sur ta photo.
J’ai les yeux dans l’eau…
Tu as le don mon cher ami de créer des liens.
Ils sont peu nombreux les humains comme toi.
Ceux qui luttent pour la beauté des vraies choses.
Et qui sont responsables pour toujours de qu’ils apprivoisent!
Ton ami a résisté longtemps.
Parce qu’il t’aimait tellement.
Maintenant.
Ton vieil ami a fait de toi quelqu’un de différent.
Tu es libre! Regarde en avant. Marche !
Et s’il y a une chose que nous avons appris
avec toi et ton fidèle ami,
c’est que l’amitié nous conduit loin. Très loin.
Et qu’elle réchauffe notre humanité.
Jean-David,serais-tu par hasard,
le petit prince de St-Ex?
Avec ta rose Billibob…
Ce soir, je te serre dans mes bras mon ami.
« Tu es unique au monde »

Je te réchauffe avec ma laine de tendresse.

Je t’embrasse.

Daniel

actualité

Ligne verte pour la campagne…

7 juillet 2019

Il faisait chaud dans ma campagne hier.
Et la pluie tombait comme des clous!
Tombait comme les piastres ces temps-ci!
Il faut dire que la campagne électorale est proche.
À fond la caisse mon « Juju du O Canada, terre de nos aïeux!
Un beau tunnel sous l’Ile d’Orléan.
Pour traverser de Québec à Lévis! Pour réduire le trafic!
Valérie Plante, la mairesse de Montréal manque de bouche
pour sourire à sa ligne rose qui va voir le jour!
Bonjour Hi! Pour aider la mobilité du trafic de Montréal.
Cette semaine, dans la grande chaleur de l’est de la métropole,
et de ses cheminées qui vomissent du « pas bon pour la santé »
une brochette d’heureux politiciens annonçait enfin! Oh enfin!
La prolongation de la ligne bleue du Métro de Montréal!
Sans oublier la fameuse étude de 71 millions$ annoncée récemment dans ma région,
pour découvrir si un train grande vitesse va traverser de Montréal à Québec et s’arrêter à Trois-Rivières!
Coché! Le pont Samuel de Champlain se mire enfin dans le Saint-Laurent!
Coché! Jacques Cartier clignote des yeux avec ses feux!
Félicitations!

L’argent, c’est comme l’eau de la mer,
il s’évapore tombe en pluie, mais il revient toujours
à la mer l’économie, c’est un cycle.

Christophe Donner.

Il faisait chaud dans ma campagne et la pluie tombait…
Tombait comme des piastres ces temps-ci.
Et moi.
Je sens disparaître la vitalité des campagnes du Québec.
Nommez moi le ministre de l’agriculture du Québec
qui s’est occupé vraiment des campagnes du Québec,
de leur valorisation et du territoire agricole
dans les 50 dernières années?
Son nom c’est Jean Garon.
Un spécimen de politicien assez original à part ça!
X Y Z…vous irez lire son histoire!
Depuis son règne, c’est assez tranquille! Ça ronfle !
À part le mot « campagne » dans campagne électorale…
Disons qu’on se contrecrisse pas mal de nos campagnes!
Et de nos villages qui se vident!
Et de maisons abandonnées.
De planches de granges à vendre!
Et d’Églises à fermer!

C’est pour quand la Grande Campagne des campagnes!
On peut bien se relier sous terre…
S’envoyer en l’air à coups de milliards dans le Métro!
Est-ce qu’on peut filer la fibre optique
partout dans les rangs et les villages du Québec?
Est-ce qu’on peut se parler et se voir tout le monde aussi?

Dans le parc de la Mauricie,
les ondes cellulaires ne fonctionnent même pas!
Il y a des villages québécois, complètement oubliés.
Absence de réseaux haute vitesse!
Est-ce qu’on peut tous se parler? Se voir avant de creuser?
Installer des liens satellites?  Se doter de la fibre optique?
Le télé-travail ça vous dit quelque chose?
Un jour…Dans pas long, on sera pas mal plus nombreux
à se parler et travailler avec la fibre qu’à prendre
des tunnels et des métros pour aller travailler!
Est-ce qu’on ne devrait pas se creuser
les méninges avant de trop creuser dans le roc ?
Est-ce que madame Cécile dans sa résidence,
pourrait espérer avant de mourir;
voir son gars, en lui parlant sur sa tablette?
Avec plus qu’une barre de WIFI!
Il reste dans le 3e rang à Ste-Hélène de Mancebourg en Abitibi!
Est-ce qu’on peut lui « creuser » une ligne optique verte à lui?

Ligne Rose. Ligne bleue!
Qui pense à la ligne verte des campagnes au Québec? Qui?
Combien faudra-t-il en abattent d’arbres en région
pour fabriquer
les 2×4
qui vont soutenir
toutes les pancartes remplies
de promesses électorales à la prochaine élection?

Humain

Dans mon vent…

2 juillet 2019

Dans mon vent
Je pense à quelqu’un de bien en ce moment…
Un soir de fin de printemps.
Il nous a quitté si brusquement…
Dans mon vent
Je pense à ce créateur étonnant.
Avec qui j’ai eu le bonheur, à la fin de ma radio, de partager quelques beaux moments.
La première fois que je l’ai rencontré,
je l’ai aimé tout de suite, lui; ce SI GRAND.
Il savait sculpter des textes pour nous faire rire. Mais vraiment!
Ne me demandez pas son nom. Son nom est doux comme le vent!
Et ses amis savent que je parle de lui en ce moment…
Dans mon vent…
Je pense à lui en ce moment.
À ses proches. À vous, ses amis proches , qui l’aimiez tendrement.
Le vent d’aujourd’hui va me rappeler que j’ai connu ce grand enfant!
Et le vent d’aujourd’hui va me rappeler aussi que la VIE est fragile tout le temps.
Si fragile. Même quand on est…

Comme lui, un si beau géant…

Un ange géant…https://youtu.be/NIryRIXye24

 
Angel de Sarah McLachlan

Pour toi Hugo Pellicinni

Spend all your time waiting
For that second chance
For a break that would make it okayThere’s always some reason
To feel not good enough
And it’s hard, at the end of the dayI need some distraction
Oh, beautiful release
Memories seep from my veinsAnd maybe empty
Oh, and weightless, and maybe
I’ll find some peace tonightIn the arms of the angel
Fly away from here
From this dark, cold hotel room
And the endlessness that you fear
You are pulled from the wreckage
Of your silent reverie
You’re in the arms of the angel
May you find some comfort hereSo tired of the straight line
And everywhere you turn
There’s vultures and thieves at your backThe storm keeps on twisting
Keep on building the lies
That you make up for all that you lack
It don’t make no difference
Escape