Archives Hebdomadaire

janvier 2020

Humain

La madame au « béra »

25 janvier 2020

« Jama la madame au béra »

J’écrivais ce que je publie là en attendant mon tour dans une salle d’attente chez l’ophtalmologiste. Elle m’a demandé comment je faisais pour écrire sur une si petite machine à écrire comme ça? Ouf! On partait de loin mais j’ai pris le temps de lui expliquer. Je lui ai dit que c’était un IPhone Etc…Etc… En fait, je prenais des notes sur la conversation qu’elle avait avec sa voisine qui attendait pour sa piqure dans l’œil.
Elle parlait des résidences pour personnes âgées.
La madame au béret a donné toute une volée aux maisons de vieux! ;
-Les vieux meurent gelés là-dedans. Ça sent rien que la pisse!
Aller là? Jama! Pas jamais. Elle disait « JAMA la madame au béra. »
C’est toute du monde qui répète! Moi ça me tente pas d’entendre des répéteux.
Ha ha ha…
En tout cas. Mes enfants sont ben mieux de ne pas se mêler de ça.
Y’a une fois. J’ai oublié le four. Ça peut arriver d’oublier un pâté dans le four.
Y’a brûlée, pis bon! C’est pas une raison pour partir de che-nous. Hein madame?
Ha ha ha!
Ma fille était inquiète. À m’a demandée si j’aimerais pas ça vivre dans une résidence pour vieux? J’y ai dit: Jama! Pas jamais. Jama.
Ha ha ha!
J’ai dit: Je t’ai élevée toé. Tu dois être ben capable de t’occuper de ta mère.
J’ai juste 89 ans.
Ha ha ha!
Elle poursuit la madame au béret:
-Vous savez quoi. Je vis dans une coopérative.
Elle se penche pour dire ça dans l’oreille de sa voisine qui attendait
son injection pour sa dégénérescence maculaire. Mais tout le monde l’entend.
-Ça me coute juste 367 par mois. C’est pas cher vous savez?
Je me suis arrangée pour sortir tout mon argent quand c’était le temps.
Ça fait que…mes revenus sont ben bas. Fa que…je paye pas cher.
C’est le truc. Ha ha ha!
Mes enfants sont ben contents.
Ha ha ha!
On a assez travaillés dans notre vie? Hein?
Ha ha ha
Quand ben même qu’on en profiterait un peu.
Ha ha ha! Et elle replace son béret
qui coiffe sa tête pleine de jugements!

Pas de place pour madame béret dans ma résidence!
« Jama la madame au béra! »
J’avais hâte qu’on m’appelle pour avoir mon injection dans l’œil!

Humain Humain

Le Dernier Je t’aime pour 2020

2 janvier 2020

Ce que je me souviendrai de la prochaine année 2020,
c’est que dans son printemps ,
la maison d’édition Libre Expression va présenter mon premier roman.
Grâce à la précieuse collaboration de mon éditrice Nadine Lauzon et
toute l’équipe de Johanne Guay chez Librex, « Le Dernier Je t’aime « paraitra en 2020.
Ce sera. Et je le pense bien, un des mes plus grands accomplissements!
Je vous remercie de m’avoir dit que c’était possible.
Vous êtes beaucoup à avoir soufflé dans mes ailes! Comme le vent de l’âme de Christiane Asselin ma correctrice et celui qui venait du coeur,
de la très littéraire Patricia Powers
L’histoire.
Le calvaire de la souffrance d’une maman de 44 ans,
entre dans la maison sur le haut d’une côte et n’en sortira jamais.
C’est la survie des 18 derniers mois de Rita que je vais raconter à travers les yeux d’un enfant de 9 ans. Je le fais à travers ses yeux à lui.
Et dans sa tête, à elle, où je me suis faufilé. En silence.
Je vous le dis. Des fois ça brasse. Des fois ça chante.
Des fois ça fait trop mal.
Mais je crois que c’est tragiquement beau et humain aussi!
En attendant de se rencontrer dans mon livre…
Je vous souhaite en 2020, de regarder chaque jour comme une page blanche
sur laquelle vous pouvez écrire quelque chose de bon et de positif.
D’essayer même si parfois c’est difficile.
Je nous souhaite.
D’apprendre à faire rire notre âme.
D’apprendre à nos yeux à voir l’âme du monde.
Le monde en a besoin pour s’ouvrir aux autres.
Pour 2020, je vous souhaite la santé dans chacune des pages de votre année.
La santé! C’est l’affaire la plus importante et la santé c’est DU BONHEUR.
Justement! Je vous souhaite d’arrêter de chercher le bonheur.
C’est fatigant et ça mène nul part!
Enfin…En 2020.
Je vous souhaite de dire « je t’aime « plus souvent;
à vos parents, vos amis, vos amours. À quelqu’un qui en a besoin aussi.
On ne sait jamais quand on le dit pour la dernière fois…
Le Dernier Je t’aime!

Bonne année!

Photo Laurence Labat


Warning: Use of undefined constant home - assumed 'home' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/danie499/public_html/wp-content/themes/rosemary/footer.php on line 34