Archives Hebdomadaire

juillet 2020

actualité

Générations de pas éduqués

19 juillet 2020

Proclamons ensemble la dernière semaine…
Comme une pas pire crisse de semaine de cul!
Les grandes dénonciations publiques sur les réseaux sociaux.
Parlons-en.

Nous avons marché sur des œufs tous les jours pour ne pas vexer des connaissances.
Avec raison. Il fallait bien trouver le moyen de respirer et de rester de bonne humeur pareil.
Trouver un gros arbre à quelque part L’entourer avec ses bras.
Rouler sa langue 7 fois. La sortir et lécher toute la zénitude de l’écorce.
Se taire.
Faire ce qu’il faut pour retrouver un peu de paix.
Bien franchement. J’ai eu besoin d’air la semaine dernière.
Pourtant.
J’avais fait l’amour avec mon bois de Saint-Mathieu-du-Parc.
Mais quand je suis revenu. J’ai rouvert mon Instagram et la première chose que je vois, c’est un post de #PenelopeMcQuade. Sur une citation ou c’était écrit:

« Sérieusement les gars, vos pénis nous font vivre beaucoup plus d’indifférence et de mal que le plaisir qu’il nous procure parfois »

Trop gros comme affirmation. Je ne commenterai pas ça.
Je pensais le faire en écrivant à #IsabelleBrais, l’épouse de François Legault. Elle voulait entendre ce que les hommes, les princes comme elle les appelait, avaient à dire sur toutes les dénonciations qui « embarquaient » presque tous les hommes dans le même bateau.

Vous comprendrez que je ne m’étendrai pas non plus sur la vision étroite que nous avons du pénis dans la citation publiée par ma chère Penelope.
Mais si j’avais à écrire à l’épouse du premier ministre, j’aimerais bien savoir elle, ce qu’elle pense de cette citation. Et j’en profiterais aussi pour lui dire de faire penser à son mari premier que…
Que c’est pas avec 5 heures d’éducation sexuelle par année à l’élémentaire et 15 heures au secondaire qu’on va apprendre beaucoup de choses sur le pénis.
Et sur le cerveau des hommes qui commande le pénis.
Et sur celui des femmes qui commande leur vagin.
Sur le sexe solo. En duo. A plus! Sur la porno. Sur la baise. Sur « le faire l’amour. »
Sur le nombre normal et physique d’érections hebdos des hommes.
Sur le consentement. Et sur le NON quand c’est NON.
Sur le mordage. Le grainage. Le « repenti-dégrainage »
Sur le cul, le feu de la chair!

Cinq heures pour les petits. Quinze pour les ados!
Quel excitation pédagogique ai-je! Je bande de réussite!

Avec ces courtes et ridicules périodes d’enseignement sur la sexualité au secondaire,
il ne doit pas rester beaucoup de temps, pour parler je suppose,
du plaisir du cunninlingus et de l’extase d’une fellation. Hon!
Des différences entre les pénis- pornos et les pénis normaux!
Entre une baise consentie et une baise pas consentie. Hon! Hon!

15 heures par année! On peut bien être des innocents!

Les dénonciations. Ok!
Nous avons commencé par la queue.
Maintenant. Commençons par le début! Par la tête.
Et le cœur du problème.
Il serait grand temps que l’éducation sexuelle soit considérée à l’école,
comme une matière première pour parfaire l’humanité.
Après tout. Nous sortons tous d’un vagin. Ou du ventre de la femme.
Y’a matière à réfléchir pour une couple d’heures juste là-dessus!
Le sexe. La matière première qui fait que nous sommes en vie!
Nous apprenons à écrire.
Nous apprenons à compter.
Et nous n’apprenons pas à se toucher. Se concevoir. Baiser et se respecter.
Et nous n’apprenons pas les règles et les valeurs fondamentales des plaisirs sexuels, des jeux sensuelles et érotiques chez l’homme et la femme.

Il est où le problème vous pensez?

Les gars. Les filles. Nous avons manqué d’éducation.
Tous. Pas juste ma génération. Les autres avant. Les suivantes.
Et celle des milléniaux aussi.
Et tous les ceusses… Hon! Qui ont les yeux sur la porno des internets.
Hon! Hon! Hon!

Écoutons-nous ces jours-ci.
Des filles en ont plein le cul. Et avec raison!
Il y a de nombreux arriérés sexuels parmi nous. Et des dangereux aussi.
Oui les gars. Les populaires aussi.
Oui les graineux pas de classe surtout!
Constat.
15 heures par année Isabelle pour construire la sexualité des princes?
15 heures par année Penelope pour décortiquer le pénis des hommes… qui fait plus de mal que de bien!

Si ça ne change pas, nous resterons des attardés.
Pour longtemps à part ça…
Nous demeurerons des générations de cul pas éduquées!

actualité

On est pas des anges personne

11 juillet 2020

Ça c’est l’ange de madame Solange. Une ex! Elle est demeurée avec nous quelques mois. Pas plus. La maladie l’a grugée pour de bon et elle a dû nous quitter madame Solange. En partant, elle nous a demandés de prendre soin de son angelet. Bon! Un spécimen non genré au goût de l’époque! Depuis. Le chérubin quétaine et décapé des cheveux, je le sors à chaque année et je l’assoie sur le bout du tremplin de notre vieille piscine de 50 ans! Une vieille creusée qui fait encore la job! Elle a quelques pertes. Mais en vieillissant , c’est aussi normal ça 😉. Autant chez les hommes que chez les femmes. Des pertes!
Cela dit
Il fait 40o chez-moi. Chaud et humide.
Et je me baigne avec le bébé archange de madame Solange. Et je me trouve chanceux de l’avoir entre mes jambes pour continuer de protéger l’appareil de « mon hommerie ». Les effets de l’appareil qui font virer parfois…des hommes en prédateur. Et qui font tant de mal actuellement à des femmes qui en dévoilent les lourds secrets sur les réseaux sociaux.
C’est dur à lire.
Mais on est pas des anges personne…


Warning: Use of undefined constant home - assumed 'home' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/danie499/public_html/wp-content/themes/rosemary/footer.php on line 34