Archives Hebdomadaire

mars 2021

actualité

La journée du lendemain de la journée de la femme

10 mars 2021

La journée Internationale du droit des femmes est passée. Bon! Cette journée-la est née il y a 100 ans. Comme elles en ont fait du chemin les femmes, depuis…
Depuis! Comme si c’était délivrant de se dire que la condition féminine a évolué!Que le fossé de l’inégalité entre les femmes et les hommes rapetisse! Et que nous les gars, nous avons à se péter les bretelles pour ça je suppose? Parce que, nous aurions contribué à laisser plus de place pour qu’elles évoluent les femmes. Nous comprenons plus.
Parce que notre mentalité masculine a évolué! Je me tords moi-même en écrivant ça.

Évolués oui.

Ils ont tellement évolué les hommes. Tellement depuis les hommes de cavernes! Que les poilus ont oublié qu’ils ont été formés dans un utérus et portés par une femme! Les tatas inguérissables aux odeurs préhistoriques vous diront que les femmes ont dû être fécondées par un homme avant! La théorie des tatas-sapiens reposerait sur l’œuf ou la poule pour expliquer leur priorité dans l’évolution humaine!
Tata dans le noeud du nombril jusqu’à la mort.

En ce lendemain de la journée des femmes, je me suis dit tiens: C’est le temps d’en parler de la journée d’hier! Personne va lire ça avec grand intérêt. C’est passé! On fait juste ça souligner!
Avec nos grandes réflexions et nos garderies qui manquent de places.
Avec toutes ces éducatrices mal payées!
Avec nos grandes réflexions et les maisons pour femmes battues qui manquent d’argent. Et son personnel féminin sous payé.
Avec nos grandes réflexions et ces femmes qui gagnent toujours moins que les hommes! Avec nos grandes réflexions et ces femmes en grande majorité qui torchent à pas cher les hommes dans les CHSLD!
Les soldates de la pandémie que nous devons saluer!
Avec nos grandes réflexions et nos belles pensées pour ces femmes qui sont toujours plus des éducatrices dans les écoles.
Des mamans à la maison. Des dévouées. Des épouses. Des amantes.
Et parmi elles, des battues. Et des tuées.
Toutes ces femmes mal rémunérées que je n’ose nommer.
Ben oui…
La journée du droit des femmes existe pour nous donner bonne conscience.
Pour permettre à certains politiciens d’énoncer des galants témoignages spinnés dans nos médias.

Les plus féministes mâles dénoncent fort!
Ils souhaitent l’égalité et reconnaissent les injustices. C’est beau les gars.
Mais Daniel . Il faut oublier la création d’une charte universelle du droit internationale des femmes. Les femmes ne peuvent pas avoir les mêmes droits dans tous les pays du monde! Le voile. Sans voile.
Les religions. Oui les religions.
À Rome, une femme ne sera jamais Pape!
Et dans de nombreuses régions du monde, une femme ne peut pas sortir sans le consentement du mari.
Juste d’écrire ça.
Ca résonne toujours…le temps des hommes de cavernes!

Le lendemain de la journée Internationale du droit des femmes devrait nous rappeler que la veille, il s’est rien passé de grand.
Que nous oublions encore et encore…
Que les hommes ne seraient jamais sortis du ventre des femmes si elles n’avaient pas poussé!

actualité Humain

La graine qui tue

10 mars 2021

Faut pas juste se parler les gars.
Faut s’examiner le sac pour savoir s’il n’y pas quelque chose de trop pesant dedans!
En attendant le prochain drame, parce qu’il y en aura un autre…
Parlons nous du pouvoir de la graine qui pousse l’amour malade, à tuer une femme!

En attendant le prochain drame, parce qu’il y en aura un autre…
Et parce que les maisons pour femmes battues, tristement débordent.
Le premier ministre Francois Legault a débuté son point de presse dernièrement, en nous interpelant, nous-autres les gars, sur la violence conjugale. Il faisait référence au drame de trop, qui a eu lieu dans la petite municipalité de Ste-Sophie. Encore une maudite fois, un gars violent dans la tête et jaloux dans le sang, a vargé mortellement à grands coups de hache, sur son ex et sur son ex-belle-mère.

L’heure devient toujours plus grave après le dernier drame.

Toujours plus grave que le dernier. Le premier ministre demande, à nous-autres les gars, de se parler pour que ça arrête. Y’a même une campagne promotionnelle qui tourne dans les télés et les radios. « Les gars, faut que ça arrête! ».
L’autre soir je regardais la troublante et prenante télésérie Toute la Vie à Radio Canada. Une jeune fille de 16 ans, enceinte, venait de manger une volée par son tordu de chum de 18 ans, les yeux affilés comme des couteaux de boucherie pour la posséder. Ne pouvant pas vivre sans son amoureux violent, Daphnée quitte la résidence pour jeunes filles enceintes, ou elle était en sécurité, pour se retrouver dans les bras du gars au regard de lames affilées!

Je regardais cette émission-là et j’ai dit à Claire: « On imagine encore en 2021, des jeunes gars frapper et tuer leur blonde! »

Mais, ça vient d’où cette violence-la?

Je me suis un peu perdu dans ma tête à me demander si il n’y avait pas quelque chose qui ferait détraquer le cervelet mâle par un gêne défectueux, agissant dans la graine de certains gars.
La violence masculine ne peut pas être juste éducationnelle. Générationnelle. Émotionnelle.
Elle doit bien venir de quelque part cette rage masculine de tuer les femmes.
Est-ce que la violence serait comme la rage, transmissible?
Est-ce que la violence masculine a quelque chose à voir avec le pénis?
Aurions-nous quelque chose dans les testicules qu’il faut traiter? Y’aurait-il dans la poche de certains gars, une sorte de levure de jalousie qui pousse à l’agressivité?
Il vient d’où ce pouvoir de détruire une femme?

Tant de questions…

Faut pas juste se parler les gars! Faut s’examiner le sac pour savoir s’il n’y pas quelque chose de trop pesant dedans! En attendant le prochain drame, parce qu’il y en aura un autre…

Parlons nous du pouvoir de la graine qui pousse l’amour malade, à tuer une femme!

La question: Es-tu un homme malade? Malade de la graine qui tue!


Warning: Use of undefined constant home - assumed 'home' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/customer/www/danielbrouillette.com/public_html/wp-content/themes/rosemary/footer.php on line 34