JE PENSE QUE JÉSUS AURAIT AIMÉ JP!

2024-06-09

Bannière de l'article

Ce qu’on retient des funérailles de Jean Pierre Ferland, c’est l’émotion dans les chansons. Des marquants vibratos aux plus simples et beaux sentis des paroles. De la tendresse naive et spirituelle de la chorale des enfants accompagnée du grand orgue de la Basilique. Comme le dit si bien Ferland dans sa chanson: « Le paradis c’est ici… »
Tout ça dans la majestueuse Basilique Marie-Reine du Monde de Montréal.

Ce qu’on retient, ce sont les mots, les témoignages. Les fleurs blanches et jaunes découpées dans les silences d’une réalisation remarquable. De la poésie de Clémence écrite sur l’urne de Jean Pierre Ferland. Le son du piano. Des violons si envoûtants. D’une section de cuivres si enveloppante.
Et des femmes pour lui. Beaucoup de femmes pour chanter Ferland.

Et la poésie biblique. Du première Épître aux Corinthiens.
Parmi les plus belles écritures de la Bible. Quand elle raconte que « l’amour ne passera jamais ». Parce qu’il faut bien retenir un peu de l’essentiel de ces funérailles catholiques!
Bref…
Ce qui ressemblait le plus à Ferland dans cette cérémonie . L’amour…
Ce qui nous unissait le plus aussi. L’amour.

A vrai dire… Dans tout ça. L’archevêque de Montréal, Christian Lépine n’a pas été le plus éloquent lors de cette célébration. Je me suis même demandé pourquoi il paraissait aussi austère? Pourquoi il a tant résisté à célébrer l’amour du grand poète? À lui sourire un peu…
A nous inviter à le suivre pour plus qu’une journée.
Pour aller un peu plus haut. Un peu plus loin…

« Une chance qu’on s’a. Une chance qu’on s’aime! »
Je pense que Jésus aurait aimé les épîtres de Ferland!

Vous me direz que ce n’est pas évident d’être aux côtés de toute cette distribution artistique. Vrai! Mais l’archevêque était bien chez-lui après tout. Dans l’église qu’il représente.
C’est pour ça qu’il faut repenser les funérailles nationales.
Et que je suis d’accord avec le propos de Sophie Durocher dans le Journal de Montréal d’aujourd’hui. —Contexte de la laïcité—Je suis toujours étonné de voir autant de gens défiler dans les grandes allées des églises pour recevoir la communion lors des grands événements. Alors que le taux de pratique religieuse au Québec affiche, environ…un maigre 5% 6%.

Je ne critique rien. Je fais juste réfléchir tout haut. Un peu plus haut…

Photo La Presse.

danielb

Partager l'article:


Commentaires

Répondre

Recevez mes nouveaux articles par courriel