La santé; pas toujours souhaitable!

2024-01-03

Bannière de l'article

LA SANTÉ N’EST PAS TOUJOURS UN SOUHAIT.

En début d’année comme ça, il m’arrive de visiter d’anciens résidants que nous avons connus, du temps ou nous étions propriétaires de notre maison pour aînés. Aujourd’hui, la plupart d’entre eux vivent dans des CHSLD. Souvent, ils crochissent dans une chaise gériatrique avec une santé cognitive toute effilochée.

La plupart ne me reconnaisse pas. Mais ça ne me dérange pas trop.
Je formule des vœux de bonne année avec des mots doux, de paix et de bonheur. Et je m’arrête là! Je ne me rends pas au voeu de santé qu’on rajoute machinalement au bout de nos vœux.

Je ne souhaiterais pas la santé à un homme qui ne sait plus s’il faut ouvrir ou non la bouche pour manger! Ou l’autre complètement engourdie qui n’a plus trop trop sa connaissance avec un trop plein de risperdal dans le sang qui la zombilise. Je comprends qu’il faut le faire et qu’il faut ce qu’il faut.

Mais comment on peut souhaiter de la santé quand toute la santé est morte dans une tête?
Comment on peut souhaiter plus de jours, plus de mois ou plus d’années? Plus d’heures et de secondes à quelqu’un quand il s’étouffe avec une bouchée de patate pilée « frette »

Sincèrement. Je ne me vois pas prolonger une vie comme ça en lui disant; Bonne santé!
Alors j’ai souhaité à ces personnes-là,
de faire le plus beau voyage de leur vie en 2024!
Droit dans leurs yeux,
j’ai souhaité l’air de la paix que ça prend pour décoller!

Vrai! Il faut se souhaiter la santé.
Sans elle! L’année qui vient se raidit.
Je ne parle pas de la santé qui nous aide à se prolonger dans une vie normale et acceptable.
Aux traitements qui aident à filer mieux.
A vivre sainement et plus longtemps.
Je ne parle pas de la santé qui donne du gaz à notre moral.

Je parle de la santé inventée pour nous garder invivant.

Si jamais je suis vieux de même.
Étiré par une santé artificielle avec les neurones écrapoutis par une indécrottable démence.
J’espère qu’on sera assez amoureux de moi pour s’approcher de mon oreille et me souhaiter: la plus merveilleuse et heureuse dernière année de ma vie !

En espérant que je n’aurai pas trop de poils dans l’oreille pour bien entendre ce doux souhait! Pas certain qu’on aura le personnel disponible pour s’occuper de nos trop-plein-de -poils dans les oreilles! 🙂

danielb

Partager l'article:


Commentaires

Répondre

Recevez mes nouveaux articles par courriel