La guerre est gars

2022-02-27

Bannière de l'article

En parlant avec mon silence, je me dis que….
Si les femmes gouvernaient ce monde, elles n’accepteraient jamais de donner leurs enfants à la guerre pour qu’ils bombardent les fils des autres femmes.
Parce qu’un cœur de mère c’est pas pareil.
Parce que les femmes portent la vie en elle. Ou peuvent la porter.
Puis elles n’auraient jamais porté au pouvoir un despote comme Vladimir Poutine. Un dérangé mental, prêt à piler sur la tête des enfants des soldats de l’Ukraine.

La terre est ronde comme le ventre d’une femme enceinte.
C’est pas pour rien.
La terre est fait pour la vie. Pas pour la détruire.
Les hommes et les femmes créent la vie. Vrai.
Mais la femme la donne.

Les guerres dans l’histoire…C’est toujours à cause des gars.
Pas des filles dans mon silence.
Faudrait y réfléchir ou faire des gars avec des cœurs de mère.
Pour que le monde vire mieux que ça… « quand nous, nous serons morts mon frère. »

Je retourne dans mon ventre. En silence…

DES OVAIRES DANS LE COEUR

Vous êtes nombreuse. Et quelques uns…aussi à partager mon statut d’hier.

Je ne pensais que mes mots allaient voyager comme ça.
Je vous en remercie. Je savais bien que mon propos allait heurter certains hommes comme Marc qui m’a traité de nono et de faire du « male bashing » ou du dénigrement masculin. J’accepte sa peur jusque là.
C’est quand il rajoute le restant que là…

« Ah oui, tu fais partie de la gang des merdias ».
Le mot « merdia: trouvé par un con et répété par des cons.

Tu vois, mon intention n’était pas d’attaquer les hommes,mais bien de réfléchir au genre masculin qui domine toujours la planète et qui fait des règles d’hommes sur le plan géo-politique. Provoquant ainsi des conflits dangereux comme celui que nous vivons actuellement.

Je vais continuer à lire ceux et celles qui vont m’expliquer le contraire. Je ne suis pas philosophe. Ni sociologue. Ni docteur en anthropologie.
Je suis rien qu’un gars trop sensible peut-être.
Oui je vais lire les « grands hommes » à condition qu’ils n’oublient pas de me refaire la genèse du monde en me rappelant qu’Ève, symboliquement encore dans la Bible, a été conçue avec un os d’homme. Qu’il a bien fallu aussi tracer la ligne et dire que le masculin l’emportait sur le féminin dans la grammaire enseignée, jadis, en majorité par des femmes en plus!
Et que le voile sur la tête des femmes des Talibans n’est pas un symbole de domination. Et qu’il s’agit d’une décision qui vient d’elles. Et encore. Cette guerre qui va laisser des traces dans les champs de blé de l’Ukraine n’en soit pas une à cause du pouvoir des hommes. Et d’un puissant qui nous menace avec du nucléaire d’hommes dans ses testicules.

Bref les gars! Si vous vous sentez comme moi, pas bien en lisant mon propos d’hier, c’est que la réflexion n’est pas fausse. Elle nous arrive comme une claque dans la face. Elle fesse notre orgueil et remue nos valeurs sociétales mâles. Quelqu’une me disait hier que ça prenait des couilles pour écrire ça. Non. Je trouve que ça prend plus des ovaires dans le coeur pour le lire. Le comprendre et l’accepter pour une fois.
Paix!



danielb

Partager l'article:


Commentaires

  1. Merveilleux texte !
    Votre écriture est d’une grande sagesse , tout comme votre coeur , votre âme !
    J’apprécie toujours vos mots qui font du bien à l’âme !

    1. Post
      Author

      Merci. C’est gentil de recevoir des mots comme ça. Je vous dirais qui apaise l’âme en ces moments un peu difficiles sur la planète. Je continue d’espérer et de croire en l’humanité. Merci d’être là. Paix.

Répondre à ClaudetteAnnuler la réponse

Recevez mes nouveaux articles par courriel