Saint-Mathieu-de-Montréal!

2024-05-05

Bannière de l'article

Je n’avais pas mis les pieds sur Sainte-Catherine depuis deux ans je crois. Vendredi, j’ai franchi le mur de la peur orangée! Des cônes et des rues fermées. Mais avant! Je voulais faire ma part pour réduire mon empreinte en dioxyde de carbone. Souhaitant me rendre au centre ville en transport en commun. Par en-dessous. Me stationner le plus près d’une bouche de métro. La plus proche de Saint-Mathieu du Parc, c’est Place Versaille!
Métro Radisson.

Mais des « gardiens de Versaille» surveillent les arrivants régionaux comme moi! Débarrasse si tu ne viens pas magasiner à la Place Versaille! Aye! Magasiner à la Place Versaille! Dans mon « bucket list ». C’était en premier tu sais bien.

Ok je comprends! On ne peut pas envahir leur stationnement pour prendre le métro. Et le stationnement du métro en face, est bondé! Quoi faire Valérie la mairesse avec les Saint-Mathieu-de-Montréal comme moi?

Alors j’ai risqué le tout pour le tout! Direction centre ville. En-dessous de la Place Bonaventure pour un stationnement à 24$ pour deux heures. Ensuite! Voir pour la première fois de ma vie, le grand anneau de l’entrée principale sur l’esplanade de la place Ville-Marie; symbole phare du Centre ville de Montréal. Le jonc d’aluminium fabriqué en partie par Marmen, l’entreprise trifluvienne spécialisée dans la construction de turbines hydroélectriques et de mâts d’éolienne. Brin de fierté dans mes yeux qui admirent le temps de quelques soupirs. Contemplant la beauté artistique quand même, en me disant: « Y’a un peu de Mauricie là-dedans. Du Saint-Mathieu-de-Montréal.

Ensuite, mon regard s’est dirigé vers la Sainte-Catherine séparée en deux. Entre la Maison Simons et la tranchée de guerre en face de Ogilvy. Montréal va probablement être belle quand je serai mort! Mais en attendant, il faut bien endurer quelques chenilles oranges avant qu’elles deviennent les papillons verts du paradis des bicyclettes! Parce que oui! Il faut surveiller tout ça quand on se rend là-bas maintenant! Les vidanges. Les autos, les vélos, les trottinettes et les piétons qui traversent les rues, les deux yeux étampés dans leur téléphone. Excusez moi madame!

Vendredi. La pression atmosphérique sur Montréal était basse. Une senteur de cannabis frais flottait dans l’air. Deux jeunes fumaient quelque chose de bon en avant de nous. Dans ce bout-là de la Sainte-Cath, je humais quelque chose qui me faisait penser que bien tristement maintenant, la langue de William Shakespeare frenche avec la Queen Elisabeth sur Ste-Catherine Street!

Saint-Mathieu-de-Montréal
I’m going back home

Mais Montréal, je ne peux pas me passer de toi! Xx

danielb

Partager l'article:


Commentaires

Répondre

Recevez mes nouveaux articles par courriel