Humain

Bonne Année 2015! Amokitamone!

31 décembre 2014

Café Morgane Shawinigan, le 363e jour de l’année..

Christo Daniel

Christopher D.Gagné

Le très sympa GEEK Amérindien qui a construit mon blogue faisait les dernières retouches de mon site.  Nous étions au café Morgane.   J’étais à mon 3e café!  Lui dans sa première bouteille d’eau!  Il venait de terminer sa session.  Pendant qu’il m’expliquait les petits changements. Et qu’il peaufinait les pages de mon blogue. Qu’il corrigeait les photos. Il  recevait les notes de son dernier examen. L’Épreuve la plus importante de toute sa  session… Son porte folio!

Chritopher Morgane

Le GEEK amérindien  est nerveux.

C’est mon nouvel ami et je  le sens.  Voilà!  La note est livrée. Sa professeur Kalinka Bassaraba lui envoyait son résultat.  95{464c1f9f163bbdd3d193a3415ebc031c3e9d0ec1a09754ea16698649a72aad3e}!  La moyenne du groupe: 68!  Sur la coche le jeune homme! Quand vous lirez son histoire dans l’article qui suit, vous comprendrez pourquoi j’ai tant de fierté pour ce jeune homme.    Vous découvrirez mon blogue que j’ai construit avec lui.  Vous verrez la section de notre résidence pour personnes âgées.   Vous pourrez communiquer avec moi si vous voulez. Vous me suivrez sur les réseaux sociaux et vous vivrez la suite si vous voulez..

 

A propos de …moi.

La section A PROPOS vous fera découvrir pourquoi j’ai voulu créer ce blogue. Pour mes vieux jours… Tant mieux si cela vous amuse!  En fait comme on peut grossir les lettres comme on veut sur un IPAD, je me suis dit, tiens mon DB, quand tu seras vieux, dans ta résidence avec ton IPAD 12 !!!??? …Un  soir de jour de l’an ou de veille de jour de l’an , si la nostalgie te pogne dans tes yeux moins clairs,  eh bien tu auras juste avec ton pouce et ton index, à grossir les caractères pour lire ce que tu pensais dans le temps…  Tu mettras tes écouteurs que Claire t’a donné en cadeau l’année de ton blogue en 2015,   et dans tes oreilles,   tu écouteras des chansons qui te font rire comme le Rapide Blanc d’Oscar Thiffault.  Je pisse de rire à chanter ca!  Pensez-y… Awingnan HAN!  « Embrassez-moi donc ben gentiment…mon mari est au Rapide Blanc! »

 

LE RAPIDE BLANC

] Y va frapper à la porte, awingna han
La bonne femme lui a demandé
Ce qu´il voulait ce qu´il souhaitait
– Ah, je voudrais ben madame
J´voudrais ben rentrer

Ah ben dis : Rentrez donc ben hardiment, awingna han
Mon mari est au rapide blanc
Y a des hommes de rien qui rentrent pis qui rentrent
Y a des hommes de rien qui rentrent pis ça m´fait rien
Y a des hommes de rien qui rentrent pis qui rentrent
Y a des hommes de rien qui rentrent pis ça m´fait rien

Après qu´il fut rentré, awingna han
La bonne femme lui a demandé
Ce qu´il voulait ce qu´il souhaitait
– Ah je voudrais ben madame
J´voudrais ben me chauffer

Ah ben dis : Chauffez-vous donc ben hardiment, awingna han
Mon mari est au rapide blanc
Y a des hommes de rien qui s´chauffent pis qui s´chauffent
Y a des hommes de rien qui s´chauffent pis ça m´fait rien
Y a des hommes de rien qui s´chauffent pis qui s´chauffent
Y a des hommes de rien qui s´chauffent pis ça m´fait rien

Après qu´il fut chauffé, awingna han
La bonne femme lui a demandé
Ce qu´il voulait ce qu´il souhaitait
– Ah je voudrais ben madame
J´voudrais ben manger

Ah ben dis : Mangez donc ben hardiment, awingna han
Mon mari est au rapide blanc
Y a des hommes de rien qui mangent pis qui mangent
Y a des hommes de rien qui mangent pis ça m´fait rien
Y a des hommes de rien qui mangent pis qui mangent
Y a des hommes de rien qui mangent pis ça m´fait rien

Après qu´il eut mangé, awingna han
La bonne femme lui a demandé
Ce qu´il voulait ce qu´il souhaitait
– Ah je voudrais ben madame
J´voudrais ben me coucher

Ah ben dis : Couche-toé donc ben hardiment, awingna han
Mon mari est au rapide blanc
Y a des hommes de rien qui couchent pis qui couchent
Y a des hommes de rien qui couchent pis ça m´fait rien
Y a des hommes de rien qui couchent pis qui couchent
Y a des hommes de rien qui couchent pis ça m´fait rien

Après qu´il fut couché, awingna han
La bonne femme lui a demandé
Ce qu´il voulait ce qu´il souhaitait
– Ah je voudrais ben madame
Ah je voudrais ben vous embrasser

Ah ben dis : Embrasse-moé donc ben hardiment, awingna han
Mon mari est au rapide blanc
Y a des hommes de rien qui m´embrassent qui m´embrassent
Y a des hommes de rien qui m´embrassent pis ça m´fait rien
Y a des hommes de rien qui m´embrassent qui m´embrassent
Y a des hommes de rien qui m´embrassent pis ça m´fait rien

Quand il eut embrassé, awingna han
La bonne femme lui a demandé
Ce qu´il voulait ce qu´il souhaitait
– Ah je voudrais ben madame
Ah je voudrais ben m´en aller

Ah ben dis : Sacre ton camp ben hardiment, awingna han
Mon mari est au rapide blanc
Y a des hommes de rien qui s´en vont pis qui s´en vont
Y a des hommes de rien qui s´en vont et qui m´font rien
Y a des hommes de rien qui s´en vont pis qui s´en vont
Y a des hommes de rien qui s´en vont et qui m´font rien

Y a des hommes de rien qui s´en vont pis qui s´en vont
Y a des hommes de rien qui s´en vont et qui m´font rien
Y a des hommes de rien qui s´en vont pis qui s´en vont
Y a des hommes de rien qui s´en vont pis c´m´fait rien

 

 

 

Vous aimerez aussi

2 Commentaires

  • Reply julie laquerre 20 janvier 2015 at 11:54

    bravo! Daniel tu m’inspire tu est un homme a part entière merci de te dévouer autant pour la société sois meilleurs et surtout pour ma bellegrand-maman hèlène qui est dans votre villa.

  • Reply Daniel Brouillette 20 janvier 2015 at 7:48

    Merci Julie. c’est gentil. Que la vie soit bonne pour toi… Ta grand-mère va bien… Heureuse aussi

  • Laisser un commentaire