Catégories

actualité

actualité Humain

La fonte de Trump

24 septembre 2019

Donald Trump s’est exprimé cet après-midi à la tribune de l’ONU.
Durant son discours, le président a affirmé que « les États-Unis sont, de loin,
le pays le plus puissant de la Terre ».
Quel gros nombril crotté et narcissique ça prend pour dire ça!
Dans cette période ou nous nous questionnons
tant sur le sort de notre planète.
Ou nous aurions tant besoin d’un puissant inspirant.
Lui. Il n’a rien d’autre à dire qu’il est le plus gros!
Savez -vous ce qui est le plus nuisible pour la planète actuellement?
Plus que les gaz à effet de serre.
Dans l’ordre, c’est le président #Trump.
C’est l’homme qui dirige le pays le plus puissant de la terre!
Un homme froid! Un gros bloc de glace.
Aux émotions bourrées de pesticides.
Il se lave le cul avec les larmes de Gretta!
C’est dommage que Trump ne soit pas un grand glacier…
Ce serait la seule chose positive dans l’inarrêtable grande fonte!
Qu’il fonde…au plus sacrant dans l’environnement politique.
Ça s’appelle la destitution présentement.

actualité

La fille en désespoir

23 septembre 2019

Nous vivons actuellement une forme d’écoanxiété grandissante.
Le sort de la planète nous angoisse. Avec raison je crois.
À des niveaux différents.
Et la jeune fille qui pleure aux nouvelles, c’est assez troublant à regarder.
Est-ce qu’une grande personne dans la salle « du monde entier »
aurait pu se lever pour la consoler et la prendre dans ses bras?
Surtout quand on a peur!
Surtout quand le fond de nos yeux ressemblent à la fin
d’un tremblement de terre de magnitude 9.
Une fin du monde.
Qu’est-ce que vous direz ce soir à vos enfants
qui regarderont la jeune fille en rose qui pleure à la télévision?
Qu’est-ce que vous répondrez à votre jeune ado
quand il vous demandera, pourquoi elle pleure f
De quoi elle a peur Greta?
Je ne connais pas vos réponses.
Mais pour la jeune fille, elles sont catastrophiques les réponses.
La question que je me pose maintenant. Et je fais juste la poser…
Je suis conscient de l’urgence.
Et des changements qu’il faudra s’imposer pour sauver la planète.
Et qu’il faudra marcher vendredi.
Calmement j’espère.

Question

Jusqu’où il faut laisser une personne
avoir peur et trembler comme ça devant le monde entier?
Y’a pas juste la planète qui ne va pas bien, nos enfants aussi!
Nous les laissons pleurer.
Et pire encore. On ne les consolent même pas!
Et nous montrons ce désespoir à toute la jeunesse du monde entier!
La désespérance de la jeunesse.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1313102/changements-climatiques-sommet-climat-onu-thunberg-guterres

actualité Humain

Le conte de Justin d’Aladdin

19 septembre 2019

Il était une fois le fils d’un grand premier ministre. Un jour, le beau garçon bien élevé,
vire un party avec des professeurs et des élèves dans un collège canadien près des Rocheuses. Il enseignait le théâtre le beau garçon ! Comme il avait la clef du département de costumes, supposons-le. À même les déguisements! Le beau garçon décide de se costumer en Aladdin pour son party thématique. Pour y arriver, il s’est maquillé le visage en brun et les mains aussi. Et peut-être tout le corps. L’histoire ne le dit pas! Aladdin a la peau foncée. Alors le beau professeur de théâtre joue le rôle! Ensuite, il s’est enroulé un turban sur la tête pour ressembler le plus possible à Aladdin; le joli prince des voleurs dans le conte des Mille-et-une Nuits.
Il souhaitait peut-être que son génie de lampe le change en prince charmant pour séduire une Jasmine!
Les Jasmine de la soirée ont eu beaucoup de plaisir avec le beau garçon. Photo par çi. Photo par là! À l’époque, en 2001, les médias sociaux n’ étaient pas encore des boucheries pour décapiter les réputations. Les photos tapissaient encore tous les albums des finissants de l’école.
Alors voici qu’un drame se pointe sournoisement
à l’horizon pour Justin d’Aladdin . Un jour. Le beau jeune homme devient premier ministre comme son illustre père. Et en plus, le beau politicien se fait le défendeur de la diversité ethnoculturelle. Puis un journal crédible déniche la fameuse photo!
Le jeune premier ministre se retrouve la face brune à la une de tous les médias. En plus, on découvre qu’il s’est déguisé plus d’une fois en noir et en brun. Trois fois. Partout dans les médias sociaux. Dans les plus grands médias. Sa face colorée fait le tour du monde et le scandale de Justin d’Aladdin éclate en pleine campagne électorale!
On reproche au premier ministre théâtral de s’être peinturé en noir.
D’avoir manqué de jugement. Pis toute! Oui son génie est demeuré dans la lampe! En Indes aussi, son génie était demeuré dans la lampe.
Alors…
Le beau jeune homme s’excuse. Et s’excuse.Ses adversaires, des politiciens, des gens et des journalistes voient du racisme en lui.Oh calvaire! Du racisme d’Aladdin.
Mais ce n’est pas un acte raciste qu’il a commis. C’est juste du théâtre!
Triste. Le beau garçon se plante des clous dans les pieds. Dans les mains.!
Il regrette son geste. Manque de jugement! Il s’excuse encore.
Devant le monde entier, le fils de Pierre se crucifie.
Ok blackface! Brownface! On a compris que tout ça était blessant.
Mais en se peinturant la face pour incarner Aladdin, quelqu’un mérite-t-il vraiment de se faire traiter de raciste?
Le jeune homme peut avoir bien des défauts. Mais il n’est pas raciste.
Sa peau est bien plus humaine que blanche ou noire quand nous faisons abstraction de notre propre couleur politique.
« Ce qui compte ce n’est pas la couleur de sa peau ou la texture de sa chevelure, mais la texture et la qualité de son âme. »

Ce sont ces mots-là de Martin Luther King , que nous aurions dû entendre aujourd’hui.
Pas les mots puants « la petite politique » du conservateur Scheer ou de Jagmeet, le démocrate qui « charognent « le concept même de la vraie discrimination.
Le racisme c’est bien plus que le maquillage du conte de Justin d’Aladdin.

actualité

Volcan médiatique

27 août 2019

On dirait qu’un météorite vient de tomber sur le volcan médiatique du Québec. Depuis que Capitales Médias s’est placé sous la protection de la loi sur les arrangements avec les créanciers, le volcan médiatique crache son magma d’inquiétudes sur « un chieux de temps. Avec raison. En pleine commission parlementaire présentement à Québec, les geysers de lave fusent de partout. Est-ce que c’est moi qui n’était pas sur cette planète ou bien, il y a quelque chose que je ne saisis pas du tout. Depuis les 10 dernières années ou j’ai œuvré dans l’ère de la transformation des médias vers le web, j’ai bien vu que le volcan INTERNET était en feu et que nous étions assis dessus! Me semble qu’on voyait flamber ça de partout hein? Les tisons revolaient! Les budgets publicitaires chutaient. Les salles de nouvelles en région se vidaient. Je le sais. J’étais là. On se faisait brûler d’aplomb! J’ai même entendu des dirigeants d’entreprises dire que ça allait passer. D’autres ont essayé de contourner solidement les réseaux sociaux; pensant qu’ils pouvaient éviter ça « cette folie-là ». Condamnant même son monde qui s’en servait comme moyen de production ou d’attraction pour une nouvelle audience. Au lieu de s’en accaparer quand c’était le temps et prendre le taureau par les cornes, on a cru que nos vieilles méthodes allaient tenir la route. On a « brettés » trop longtemps! Pendant ce temps-là, le monstre en feu a fait des petits. Le papier journal brûlait. Et ce n’est qu’une question de temps pour les autres médias qui regardent flamber le volcan sans réagir pour de bon! Oui il faut se demander comment on va arrêter ça? Mais il faut surtout écouter les jeunes qui peuvent nous aider à répondre à cette question très complexe et très existentielle. La meilleure du jour que j’ai entendue. Toujours selon des gens de mon âge dans les fauteuils de l’Assemblée Nationale à Québec. Écoutez-la bien celle-là: Il faudrait, selon lui ou eux, que le gouvernement cesse d’annoncer sur Internet et qu’il achète de la pub dans les journaux. Ben oui! Les jeunes ont assez hâte de voir une pub du Ministère de l’Education du Québec sur du papier journal! Ils ne se peuvent plus! Ils accourent au Journal de Montréal, au Soleil de Québec pour s’abonner et sauver des emplois! File d’attente comme à la SQDC! Buzz à l’encre cannabis sur le trottoir!
Ils s’arrachent le publisac sur les trottoirs! Voyons!
Le volcan a brûlé le papier! C’est comme ça! Faut penser autrement.
Et la députée-poète Catherine Dorion, hier, qui rajoute son petit grain de ciel…
Oui ciel. C’est plus poétique!


« Moi les grandes entreprises de presse, j’y tiens pas, mais les travailleurs, les artisans, les producteurs de contenus, tous ces gens-là doivent survivre au Québec sinon, on est foutus! «

Moi je veux bien, mais…
Décortiquons. Prenons la phrase de la députée-poète
et essayons de réaliser la deuxième partie de la phrase de Catherine
si la première n’est pas importante pour elle. Ouf!
Mais qui va les payer les créateurs de contenu? Qui?
La fumée du volcan!


Chante Vigneault ! Chante encore Gilles Vigneault!
Les gens de mon pays
Ce sont gens de paroles
Et gens de causerie
Qui parlent pour s’entendre…
« Je vous entends rêver
Douce comme rivière
Je vous entends claquer
Comme voile du large
Je vous entends gronder
Comme chute en montagne
Je vous entends rouler
Comme baril de poudre »

Et moi je vous entends parler
le volcan médiatique !

(Ah oui…nouvelle d’importance dans le volcan: Dès le 12 novembre, Disney arrive chez-nous. 9$ par mois au lieu de 17$ pour Netflix! Est-ce que Justin est au bout de la ligne avec Disney pour faire des affaires?…Ou il regarde le volcan lui-avec!

Photo: Elijah O’Donell

actualité

Pas de pub, pas de moulin

19 août 2019

Le groupe Capital Media est sur le bord de la faillite.
Surpris? Pas tant que ça moi. Triste en maudit par exemple.
Et ce n’est pas juste Internet et tout le tralala, les grands responsables de tout ça.
Comment voulez-vous que nos entreprises privées dans le monde médiatique passent au travers de tout ça? Je n’ai pas mon MBA, mais quand on crache trop sur ceux qui paient, ça nous revient vite dans la face! Depuis 10 ans disons, nous « excommunions » avec intensité, la publicité dans nos journaux, dans nos télés et dans nos radios.
Combien de fois, je l’ai entendu celle-là?
Et des fois avec des grands airs de frais vomis: « Moi la pub, ça me répugne. Je n’aime pas ça. Alors j’enregistre tout et je te saute tout ça! Je n’aime pas la pub; me dit-elle avec son sac à main, Louis Vuitton acheté sur Amazone».
Vrai! On a sanctifié l’arrivée d’un Netflix sans pubs! On se « garoche » sur les spotify, Apple Music de ce monde pour écouter notre musique préférée sans pauses publicitaires. Ah oui! Des fois, même dans nos radios ou dans nos télés populaires, on fait la promotion d’un grand bout de musique ou d’un film sans pub! Il faut le faire pareil
Ben oui la crisse de pub dérangeante!
Même des artisans et des artistes ne se gênent pas à l’occasion pour le faire!
Il faut les voir, lever le nez sur les commandites, qui présentent un gala. Ou encore dénoncer la tasse Tim Horton placée sur la table du studio de Gino! Parenthèse! (Mais faire popper une bouteille de vin un dimanche soir à la télé! Ah ça, c’est bien vu! Le vin! ) Fermer la parenthèse.
Et que dire de nos sociétés d’états médiatiques qui ne se « bâdrent » pas pour dire que leurs contenus sont bien « plusse »meilleurs parce qu’ils ont moins de pub que leurs compétitrices privées!
La pub est devenue la peste sur les ondes! Sur le papier journal!
Combien de fois, je l’ai entendu dans les médias que j’ai dirigés depuis 30 ans?
« Ah mais Daniel, vous avez bien trop du pub vous-autres »
« Ouais mais qui tu penses qui va la payer Véro? »
Ce matin encore! Un grand, grand communicateur du Québec s’amusait sur les réseaux sociaux à ridiculiser les jingles publicitaires des vendeurs de chars?
Je ne dis pas qu’ils sont tous géniaux les jingles. Mais…
Vous pensez réellement qu’après ça, « le vendeur de chars »
va croire en la pub? Et qu’il va avoir le goût d’annoncer dans sa télé.
Et qu’il va annoncer dans les journaux de Capital Media
et des autres qui risquent de subir le même sort?
Vous pensez qu’il a le goût « le vendeur de chars » de se payer une page à 5000$ dans un quotidien régional?
Ou se faire produire un spot télé quand il sait qu’il va passer
dans un bloc de pubs en série qui dure 10 minutes?


Ca fait longtemps que j’ai cette vomissure-là sur le coeur!
Ça parait hein?
Ça sort aujourd’hui .
Parce que là.
J’ai le coeur viré à l’envers à savoir que nos quotidiens régionaux peuvent disparaître!
Des jobs. Notre monde! Mon milieu.
Oui! Nos médias devront s’ajuster encore plus à la réalité des médias sociaux qui sont là pour rester et pour grandir!
Je sais ça.
Ma génération a trop résisté.
Et il y a encore trop de résistance.
Bref. Je ne suis pas comptable. Mais une chose que je sais.
Ça prend de l’argent pour payer des journaliste, des photographes, des caméramans, des réalisateurs, des monteurs, des graphistes, des artistes, des animateurs et des patrons…
Et l’argent. Elle vient des annonceurs ! Elle arrive de nous-autres!
Et ça s’appelle de la pub. Y’a pas d’autres mots que ça.
Ça vient des entrepreneurs. De vendeurs de chars et de meubles .
De savon et de Ketchup!
Et de la madame du 10-10-710 de Caztel.
De la pub. Ben oui! C’est avec ça qu’on peut se payer des belles séries télé! Des grands reportages dans les journaux.
Des beaux galas avec des belles robes commanditées.
De la pub. C’est avec ça qu’on peut se payer des Paul Arcand. Des Patrick Lagacé. Et des Sophie Thibault.
Facebook. Google . Tout ça a bouleversé notre industrie . C’est vrai.
Mais avouons franchement.
Qu’en plus de les voir partir sur les réseaux sociaux.
Nous les avons envoyer promener, nos annonceurs!

Ben oui! C’est la pub qui fait tourner le moulin! Ce ne sont pas les subventions!
Pas de pub! Pas de moulin!

actualité

Ligne verte pour la campagne…

7 juillet 2019

Il faisait chaud dans ma campagne hier.
Et la pluie tombait comme des clous!
Tombait comme les piastres ces temps-ci!
Il faut dire que la campagne électorale est proche.
À fond la caisse mon « Juju du O Canada, terre de nos aïeux!
Un beau tunnel sous l’Ile d’Orléan.
Pour traverser de Québec à Lévis! Pour réduire le trafic!
Valérie Plante, la mairesse de Montréal manque de bouche
pour sourire à sa ligne rose qui va voir le jour!
Bonjour Hi! Pour aider la mobilité du trafic de Montréal.
Cette semaine, dans la grande chaleur de l’est de la métropole,
et de ses cheminées qui vomissent du « pas bon pour la santé »
une brochette d’heureux politiciens annonçait enfin! Oh enfin!
La prolongation de la ligne bleue du Métro de Montréal!
Sans oublier la fameuse étude de 71 millions$ annoncée récemment dans ma région,
pour découvrir si un train grande vitesse va traverser de Montréal à Québec et s’arrêter à Trois-Rivières!
Coché! Le pont Samuel de Champlain se mire enfin dans le Saint-Laurent!
Coché! Jacques Cartier clignote des yeux avec ses feux!
Félicitations!

L’argent, c’est comme l’eau de la mer,
il s’évapore tombe en pluie, mais il revient toujours
à la mer l’économie, c’est un cycle.

Christophe Donner.

Il faisait chaud dans ma campagne et la pluie tombait…
Tombait comme des piastres ces temps-ci.
Et moi.
Je sens disparaître la vitalité des campagnes du Québec.
Nommez moi le ministre de l’agriculture du Québec
qui s’est occupé vraiment des campagnes du Québec,
de leur valorisation et du territoire agricole
dans les 50 dernières années?
Son nom c’est Jean Garon.
Un spécimen de politicien assez original à part ça!
X Y Z…vous irez lire son histoire!
Depuis son règne, c’est assez tranquille! Ça ronfle !
À part le mot « campagne » dans campagne électorale…
Disons qu’on se contrecrisse pas mal de nos campagnes!
Et de nos villages qui se vident!
Et de maisons abandonnées.
De planches de granges à vendre!
Et d’Églises à fermer!

C’est pour quand la Grande Campagne des campagnes!
On peut bien se relier sous terre…
S’envoyer en l’air à coups de milliards dans le Métro!
Est-ce qu’on peut filer la fibre optique
partout dans les rangs et les villages du Québec?
Est-ce qu’on peut se parler et se voir tout le monde aussi?

Dans le parc de la Mauricie,
les ondes cellulaires ne fonctionnent même pas!
Il y a des villages québécois, complètement oubliés.
Absence de réseaux haute vitesse!
Est-ce qu’on peut tous se parler? Se voir avant de creuser?
Installer des liens satellites?  Se doter de la fibre optique?
Le télé-travail ça vous dit quelque chose?
Un jour…Dans pas long, on sera pas mal plus nombreux
à se parler et travailler avec la fibre qu’à prendre
des tunnels et des métros pour aller travailler!
Est-ce qu’on ne devrait pas se creuser
les méninges avant de trop creuser dans le roc ?
Est-ce que madame Cécile dans sa résidence,
pourrait espérer avant de mourir;
voir son gars, en lui parlant sur sa tablette?
Avec plus qu’une barre de WIFI!
Il reste dans le 3e rang à Ste-Hélène de Mancebourg en Abitibi!
Est-ce qu’on peut lui « creuser » une ligne optique verte à lui?

Ligne Rose. Ligne bleue!
Qui pense à la ligne verte des campagnes au Québec? Qui?
Combien faudra-t-il en abattent d’arbres en région
pour fabriquer
les 2×4
qui vont soutenir
toutes les pancartes remplies
de promesses électorales à la prochaine élection?

actualité

Prostates!

1 novembre 2017

 

Après un mois d’octobre de dénonciations
des prostates déviantes…
Mois de novembre. Mois du Movember!
Mois de la sensibilisation du cancer de la prostate.
Donnons! Et nouons-nous tous!
Je voudrais en profiter pour écrire ceci…
Moi-aussi…
Tout en détectant le cancer de la prostate!
Est-ce que le test de l’antigène prostatique
qui sert à mesurer la quantité d’APS
dans le sang des hommes de 50 ans
et plus pourrait servir un jour,
à détecter les grosses prostates véreuses et vicieuses?
Existerait-il, sacrement d’Apollon,
des prostates dont le sperme est constitué du pue de l’agression?
Homo sapiens de tous les genres; de tous les groupes, de tous les styles.
Habillés, cravatés, crottés, bouffons, instruits, barbus, rasés, cochons et colons…
Eau de toilette Versace ou Aqua Velva?
Riches comme Crésus ou pauvre comme Job!
Producteur, animateur ou cultivateur?
Quand une femme dit NON! C’est NON!
Ça s’appelle le RESPECT en grosses lettres.
Les gars. Qu’est-ce qu’on ne comprend pas là-dedans?
La cervelle bandée dans le pouvoir du pénis et de sa prostate?
C’est pas une inconduite, un nouveau mot comme attouchement,
une agression ou une erreur
qu’un homme commet dans ce temps-là.
C’est un crime humain GRAVE
perpétré sur un autre humain comme lui.
Lui comme sa fille.
Lui comme sa soeur.
Lui comme sa meilleure amie…
Lui comme son prochain.
Lui comme lui.
C’est une agression. Un viol!
Viol comme dans VIOLENCE.

9457D5B2-183D-456E-A267-B7535EE09B6E

Sincèrement…
Je savais qu’il existait un mois de novembre
pour nous sensibiliser au cancer de la prostate….

Mais.
Je ne savais pas qu’il y avait
autant de prostates violentes dans mon monde!

Oui donnons! Et nouons-nous!
Nous en avons besoin

actualité

Automne de liberté

23 octobre 2017

 

S’il faut avec raison,
que l’artiste brise des silences
pour dénoncer les non-sens…
Ce matin, j’apprécie la clémence
d’un simple dimanche.
Je regarde les feuilles d’automne tomber
Je vois venir l’hiver qui va nous immaculer!
Le printemps va nous revenir. Il faut bien s’éclater!
Et l’été va briller encore pour nous réchauffer…
Le temps finit toujours par nous réparer

S’il faut avec raison,
que l’artiste brise des silences
pour dénoncer les non-sens…
Il aura fallu que l’artiste brise avec courage…
la saison des silences
pour assainir notre humanité.

9AB48FB1-7CC1-47FE-85DC-783A56E59372

Les artistes sont nés
pour nous réinventer!
Pour créer. Pour éclairer…
Nés pour la liberté.
Et pour nous apprendre à mieux S’AIMER

C’est dans l’automne
que des artistes retrouvent leur liberté!
C’est dans l’automne
que des hommes vont changer…

actualité

Si on vaut pas une chanson, on vaut pas grand chose!

18 juillet 2017

 

Je ne voulais pas pensé ce soir.
J’ai voulu retenir mes doigts. Je vous jure.
Je voulais juste me raconter des niaiseries
dans la bouche.
Ma langue veut pas. Ma langue se déroule.
Les doigts me travaillent.
Surtout quand aucune chanson en français
se retrouve sur une compilation de 6 CD
pour célébrer les 150 ans du Canada.

En retournant à la maison.
Deux animatrices dans ma radio n’avaient plus rien à dire
tellement tout ça était invraisemblable pour elles.
Tu dis.
ET moi?
On dirait que je manque de courage dans le bout des doigts
pour décrire l’impensable imbécilité de tout ça.
Calme-toi! Dit l’index à mon majeur sur le clavier.
Maudit. Mes doigts capotent.
Dans un premier temps,
Je voulais dégueuler toute ma hargne sur le non-sens de cette affaire.
Je suis allé me fourrer le nez
sur des commentaires effrayants.
Si je dénonce trop fort.
Je serais rien qu’un franco-québécois qui se lamente.
Un bout de citoyen canadien avec comme y dit:
« Ton osti de gros complexe d’infériorité
par rapport à ta langue française »
Finalement.
Je n’ai pas grand-chose à dire.
Je vais prendre mon trou.
Essayer d’apprendre une fois pour toute,
que le Québec est rien
qu’une province canadienne comme toutes les autres.
Je vais apprendre à en revenir
de « notre langue de chez-nous. »
Je vais finir par l’oublier Félix et
son inexistante alouette en colère!
La Bolduc pis son maudit « Découragez-vous pas!
Vigneault et Ferland. Charlebois pis son grouille toé le cul!
Lévesque. Desjardins, Michaud. Beau Dommage!
Séguin. Halrmonium, Deschamps, Plamondon et ses belles paroles stones. Desjardins! Et le Pellerin de St-Elie!

Fuck la chanson franco!
Fuck la plus grande francophone de tous les temps!
Quand les hommes vivront d’amour de Raymond Lévesque!

Céline, yes! Une chanson! The song!
De la plus grande Charlemagne-Québécoise au monde!
Et pas une chanson en français de la plus « Big on the World »
La plus grande chanteuse francophone au monde est une québécoise! Une canadienne française si tu veux.
Vive le Canada! Vive le Québec sans langue.
My heart will go on est sur le CD! Yes man!
Une québécoise qui chante la chanson thème d’un grand film américain qui raconte l’histoire dramatique d’un bateau qui coule en face d’une province canadienne!
Terre-Neuve! Le Titanic 

Vaut mieux en rire! Sinon c’est à brailler ma culture!
Comme disait mon père: Si tu vaux pas une risée, tu vaux pas grand’chose
C’est ça.
Si on vaut pas une chanson,
on vaut pas grand’chose.

 

 

actualité

Crise de vieux!

7 mai 2017

 

 

Je suis en crise…En crise de vieux.
Si ça vous tente de mettre deux S dans le mot CRISE.
C’est bon. Ca pourrait mieux définir mon propos de dimanche.
Je suis resté gentleman!
Quand c’est pas la femme d’Emmanuel Macron qui se fait traiter
de « trop vieille pour lui » c’est un autre commentaire sur la vieillesse
qui me fait redresser le poil de bras.
Ces temps-ci. Y’a rien de positif à vieillir!
Je vous dirais même que mourir vieux est un méchant risque!
Et comme si le nombre de bains par semaine et
le changement de culottes de merde n’étaient pas assez.
On présente le vieillissement comme un phénomène socio-économique
désastreux dans une ville! On a réussi à nous fourrer dans la tête
que vieillir c’est pesant.
Pas beau.

IMG_0651

IMG_0658

Les dernières données du recensement 2016 nous apprennent que la belle Mauricie;
sa capitale de 377 ans, Trois-Rivières et sa soeur abénaquise Shawinigan
affichent le plus haut taux de personnes âgées au Canada.
La Mauricie venait à peine de gratter sa gale de capitale du chômage.
Que là. Ce sont « les vieux » qui viennent infester La Mauricie!
Voici donc: La capitale des vieux du Canada.
Je ne m’obstinerai pas longtemps avec les chiffres de Stats Canada.
Y’a toutes sortes de raisons qui peuvent expliquer ça.
Ca se peut que les gens soient bien en Mauricie et qu’ils décident
d’y vivre plus longtemps. Ca se peut aussi qu’ils soient partis
travailler dans la métropole. Pis là, tanner de se faire gazer
dans le trafic de Montréal, ils décident de revenir sentir
le bois du Parc de la Mauricie. Ou simplement revenir
pour être dans le centre. Entre Montréal et de Québec.
J’en connais des vieux à la mode de même!

IMG_0657

Je comprends l’analyse démographique. Je la comprends…
Mais. Ce n’est pas tant les chiffres qui me font rétrécir ce que vous pensez.
Comme la perception négative que nous projetons
en parlant de population vieillissante.
Je me demande juste.
Moi-là.
À quelle âge il faudrait que je déguerpisse de la Mauricie,
pour ne pas la faire passer encore plus pour une vieille région ridée?
Moi aussi.
Je suis à la veille de faire grimper les Stats de la vieille de 377 ans!
Pernicieuse constatation ces temps-ci.
Je trouve que les mots Vieillir- Vieillissement- sonnent comme négatif.
Ca résonne comme : De trop. Lourd.
Pipi dans la bobette.
Caca dans la couche.
Ça sent l’aîné qui traine trop longtemps!
Ca sent pas bon! La boule à mites. Laine mouillée.
Mettez-en!
J’en ai la culotte pleine d’impatience de nous entendre parler
de vieillissement comme ça!

IMG_0660
Franchement je suis en cris…e de vieux!
C’est comme si les vieux de 65 ans et + + +
représentent un aspect négatif de notre développement économique. Ah oui!
On les aime donc quand ils consomment. Achètent. Gardent les petits!
lls voyagent. Ils ont du fric les baby boomers!
Mais quand ils alourdissent nos Stats,les vieux bonhommes
et les vielles bonnes femmes, on leur fait sentir
notre petit fond de vomis de bébé qui régurgite.!
Allez vous en! Vous sentez le pipi détrempée
trop longtemps dans le fond de culotte!
L’humidité gériatrique plane!
C’est ça.
Pour ne pas s’enfarger dans les marchettes des vieux!
Créons des petites villes de jeunes avec des rampes de skate!
Et pour faire fuir les petites familles avec leurs poussettes
Créons des petites villes de vieux avec des terrains de pétanques.
Au lieu de valoriser le concept du « vivre ensemble »
De la famille. De la communauté solidaire. Composée en jeunes et en vieux.
Au lieu d’imaginer des villes remplie de sagesse et de jeunesse!
A un lieu de s’apprendre à s’accueillir et cueillir la même rose…

IMG_0656
A la place.
On se traite de vieux. On définit le vieillissement
comme un problème lourd!
Et pourtant. Ca n’a rien à voir.
On n’a pas à accuser le vieillissement parce qu’on a décidé
de faire moins d’enfants.
Si on achète moins de couches et plus de culottes
d’incontinence à Trois-Rivières comme au Québec.
C’est pas à cause du vieillissement de la population.
C’est à cause des jeunes qui achètent plus de condoms.
Conclusion de ma crise…
Nous parlons de vieille ville.
De vieilles affaires. De vieillissement.
Nous présentons ça comme un concept de dérangement!
De petite puanteur économique à long terme.
Ca me roule dans la gorge à chaque fois!
Je fais une crise de vieux!
Et je me dis…
Si ça ne change pas après demain.
Je vais devenir pour la société générationnelle des jeunes millénium.
Dans une vieille région avec un problème de vieillissement.
Un cris…e de vieux!


Warning: Use of undefined constant home - assumed 'home' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/danie499/public_html/wp-content/themes/rosemary/footer.php on line 34