actualité

« Ce n’est la mer qui rejette l’enfant. C’est le monde »

6 septembre 2015

image

C’est dimanche! Ma semaine a été assez mouvementée. Mais…
Hier matin, je suis resté au lit, longtemps à regarder la photo du petit garçon échoué sur la plage. Je me suis demandé aussi, combien de temps mes yeux pouvaient regarder l’enfant… ET combien de temps, mon coeur allait résister.
J’ai essayé de comprendre et je n’y parviens pas. J’ai lu Patrick Lagacé. Et je suis d’accord. Je suis d’accord avec pas mal d’affaires. Avec des opinions politiques. Humaines. Des opinions du coeur. Et de ces « Opinioleux savants » qui tout à coup, s’intéressent pour quelques heures à la politique de l’humanité.
Mais je ne comprends pas encore…
Je sais bien que demain, nous oublierons encore…
Et que demain. Demain. Je ne comprendrai pas encore.
« on ne peut pas changer le monde. »
Parce que dit-il le monsieur: « tu es trop sensible Daniel Regarde pas ça »
Redis le moi encore. Et je t’envoie chier!
(Je suis aussi mal élevé des fois)

Puis c’est en lisant Stéphane Laporte que je me suis dit:
« C’est normal mon grand sensible: En vieillissant, ton coeur ne s’est pas guérit quand ta sensibilité trempe trop longtemps dans le bouillon de l’incompréhensible humanité »
Dans le lit. La tête appuyée sur mon oreiller roulée en deux, la tablette sur mon ventre qui respire lentement… je me suis mis à lire ces lignes d’un texte de Stéphane Laporte.

A voix haute! Les yeux dans la photo.
Les yeux dans l’eau…

J’ai imaginé tous les politiciens du monde un bon jour. La tête appuyée sur leur oreiller blanche. Lire à voix haute les mots de Stéphane Laporte.
On dirait que ca fesse plus quand on lit à voix haute.
On dirait que ca pénètre plus raide dans le coeur…
On dirait que ça fait plus mal…
On dirait qu’on a plus honte de nous-autres.
Essayez…
A voix haut. Les yeux dans la photo.

image

Vous aimerez aussi

2 Commentaires

  • Reply GINETTE LACHANCE 30 décembre 2015 at 9:48

    VRAIMENT TU A UNE BELLE PLUME. TOUJOURS UN PLAISIR DE TE LIRE. LES AÎNÉS-ES SONT PRIVILÉGIÉS DE PASSER LEURS VIEUX JOURS ENTOURÉS D’AMOUR ET DE RESPECT.

  • Laisser un commentaire