Humain

Le Dernier Je t’aime

28 mars 2020

Un jour, je vais raconter ça.
C’est l’histoire d’un gars qui n’avait jamais écrit un livre.
Il prévoyait la grande annonce de la sortie de son livre , le jour de sa fête.
Avec sa maison d’édition, LIBREX et son éditrice Nadine Lauzon
Tout était prévu pour que le roman du gars sorte en librairie
deux jours après la Pâques d’un printemps malade.
Pis.
Tout le monde est rentré dans leur maison pour se protéger.
Entre la fin d’un hiver de glace.
Et un printemps tant désiré sur le seuil de la porte.
Un virus sournois et meurtrier a complètement chaviré la vie du monde entier.
Dans ce printemps-là, ou pour s’aimer, il fallait s’éloigner des uns et des autres.
Ne pas se toucher.
Et rester dans les maisons pour ne pas propager
les gouttelettes du monstre qui pouvaient tuer des gens.
Sans pitié.
Et des gens vulnérables comme les « beaux vieux »
qu’ils gardaient , lui et sa femme,
dans leur maison sur la rue principale de leur village.

Quand il a écrit ça. C’était le jour de son anniversaire.
Le virus avec ses gouttelettes vicieuses tournaillait
toujours autour de tout le monde. Ca faisait peur.
Et y’a des grands qui écoutaient pas.
Il fallait se laver les mains 100 fois par jour.
Se distancer. Et crémer notre peau gercée.
La peur et la confiance avaient les couleurs de l’arc-en-ciel.
Et la solidarité faisait battre des cœurs malgré tout.
Oui. Quand il a écrit ça le jour de son 61e printemps,
il présentait pour la première fois
la page couverture de son roman de 275 pages.
Il a raconté que cette aventure littéraire avait été pour lui,
un de ses plus grands accomplissements personnel.
Enfin.
Un jour quand la vie reprendra. La Vie pas comme avant.
Dans un livre, si ça vous tente, vous lirez cette histoire d’un petit garçon de 9 ans
qui raconte avec la plume de l’auteur, les derniers mois de la vie de sa maman malade à 45 ans.
Un récit sensible. Tissé et romancé à partir des souvenirs de ce jeune garçon
et des confidences de sa famille et de gens de son village. Inspiré dans ce premier roman,
d’une des plus histoires histoire d’amour qu’il a connue, avec en filigrane
la dignité d’une fin de vie à une époque ou l’aide médicale à mourir n’existait pas.

Un jour quand la vie reprendra. La vie pas comme avant…
Il vous reparlera de son roman. Et de sa sortie.

Le Dernier Je t’aime

Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Warning: Use of undefined constant home - assumed 'home' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/danie499/public_html/wp-content/themes/rosemary/footer.php on line 34