Humain

Le dernier MINUIT de Madame Simone

6 décembre 2014

image

Madame Simone, nous avons passé votre dernière nuit ensemble. Qui aurait dit ca? Cette nuit, quand la première alarme a sonné, a 11h30, c’est vous qui s’inquiétait en attendant un bruit dans l’appartement de votre voisine, madame Réjane. Vos yeux étaient usés, mais pas vos oreilles. Madame Simone vous étiez souvent aux aguets pour aviser Claire si quelqu’un tombait ou pour détecter un bruit inhabituel dans l’appartement d’une voisine. Quand CClaire Bédardest arrivée pour aller voir madame Réjane, vous étiez debout , avec votre petit pyjama jaune. Vous étiez là avec votre bonne amie, votre plus grande amie, madame Rose Alice et vous alliez bien. Madame Réjane aussi. Tout le monde allait bien. Même vous madame Simone… A peine 10 minutes plus tard… A peine quelques minutes avant le coup de minuit. Vous pesez sur le bouton de l’alarme, mais cette fois, c’est pour vous! Claire, mon épouse et directrice de la maison, se rend dans votre appartement. Trop étrange…

Je décide de me rendre dans votre appartement avec Claire Et vous madame Simone, vous étiez assise sur le bord de votre lit. Ca ne va pas. Votre souffle est de plus en plus court. De plus en plus difficile. Et vous vous demandez bien ce qui se passe. De l’angine? Pneumonie? Ca ne va pas. Vraiment pas. Couchée sur le coté pour essayer de mieux respirer…Mais encore… En ligne avec la préposée du 911. On nous demande votre age. 91 ans… Il vous reste un petit bout de souffle pour nous dire: 92 le 6 janvier prochain. On appelle votre fils Jean Claude? Oui son numéro c’est 418… … Vous soufflez les numéros de téléphone. Claire va chercher votre dossier pour le remettre aux ambulanciers qui sont sur le point d’arriver tout de suite après les premiers répondants qui n’ont pas tardé eux non plus. Vous êtes dans mes bras madame Simone, et on se demande tous les deux, ce qui se passe… Votre souffle est de plus en plus court . Vos mots se bousculent entre vos lèvres qui s’ouvrent à peine… Restez avec nous madame Simone… Restez avec nous… Madame Simone… C’est beau madame Simone. Gardez vos forces. Ne parlez plus… Ca va bien aller…Nous sommes avec vous madame Simone… Une main qui flatte son dos. Sa main dans la mienne. Claire à son chevet…avec la préposée du 911 au bout du fil… Les premiers répondants étaient là. Votre fils est arrivé. Votre famille s’en venait. Non pas d’acharnement aviez-vous souvent dit à vos enfants. Dans le respect le plus total…De la vie et de son passage le plus normal. Nous vivions le beau moment de votre départ madame Simone…
image
Presque Minuit sur votre horloge. Le dernier minuit de votre vie était beau madame Simone… Votre visage est restée beau comme l’ange de Votre Crèche. Votre bonté est restée intact dans votre visage… Votre TRAVERSÉE en est une des plus belle que j’ai vue. Claire était près de vous…Votre main dans la sienne. Ariane Brouillette ma fille est venue vous voir dormir pour toujours…Elle vous aimait. Votre fils était serein. Sa femme aussi… Les ambulanciers respectueux…Attentifs. Patients En attendant qu’une de vos filles chéries arrive… Notre tristesse était d’une grande beauté humaine… Vous auriez été fière de nous madame Simone… Fière de nous voir vous regarder et vous trouver aussi belle… Fière de vos enfants. De vos brus. Saviez-vous madame Simone? Depuis que nous possédons la résidence La Villa Saint-Narcisse… Vous êtes la première qui décède à la maison. On va se rappeler de votre nuit madame Simone… Cette nuit ou un petit bout de femme extraordinaire et exceptionnelle , les cheveux blancs frais peignée en plus, est partie sereinement, avec son pyjama jaune, Cette nuit, ou sincèrement,j’ai fait un pas de plus dans l’apprivoisement du grand départ et ce qu’il devrait être…

Claire tu es une femme exceptionnelle pour nos résidents. Douée toi -aussi d’une patience unique et d’une grande bonté comme celle de madame Simone…Je voulais te le dire avant de m’endormir.

Bonne nuit…de madame Simone.

Vous aimerez aussi

3 Commentaires

  • Reply Francine Paquin 6 janvier 2015 at 10:27

    Comme cette belle histoire nous remet dans la réalité. Ne pas mourrir seule, entourée de gens qui m’aiment sincerement. Comme je souhaiterais ma fin comme celle de Madame Simone!

  • Reply Annik 14 janvier 2015 at 6:04

    Bravo Daniel et Claire

    J’avais entendu parler de ton récit mais c aujourd’hui que je prend le temps de le lire. .. on souhaite bcp de résidences et de propriétaires de votre genre

    A plus

    Cousine Annik

    • Reply Daniel Brouillette 14 janvier 2015 at 9:25

      merci Anik c’est gentil ton commentaire. Au plaisir de te revoir…Madame Simone était une femme exceptionnelle aussi…
      Je te souhaite le meilleur pour 2015. Moi je continue en janvier… Santé! A toi et à toute ta famille.
      xxxx

    Laisser un commentaire