Culture

LE vieux fantasme des Belles Histoires

9 janvier 2016

 


Je confirme que j’ai un petit fantasme nostalgique sur Les Belles histoires des pays d’en haut de Claude Henri Grignon. Une réalisation de Bruno Paradis. Et les autres…
Je suis accro des décors en papier. De la fausse neige soufflée dans une porte en carton devant un paysage d’hiver peint sur une toile froissée. Epris aussi du trop plein de bourrure pour rendre parfaite la généreuse poitrine de la belle Artémise dans les bras de son Alexis. Estomaqué par la bedaine du bourru curé Labelle .  Son immense bedon en « foam » prenait naissance en bas de son cou!  Le Roi du Nord vivait avec son Dubouquet, son secrétaire chéri et plus que chéri quand vient la nuit:-) J’Invente là!

 

image

Fana de la perruque en fils de soie dorés , noués dans un beigne derrière la tête de la pure Donalda. Ses cheveux tombaient rarement sur ses épaules quand elle filait la laine à son rouet. Mais quand ils tombaient…ses cheveux.

image

Et quand elle glissait entre ses doigts la quenouille de son rouet, Séraphin les yeux bandés dans le vice, approchait d’elle. Le plancher craquait. L’avaricieux avait les mains qui sentait « les écus gratteux » enfouis dans ses poches d’avoine.  Puis avec une tendresse avaricieuse, Séraphin , se passait la main dans la face et disait à sa Donalda,

« Viande à chien, la femme! T’es une belle créature… ».

Puis au centre de la vieille table, Séraphin Poudrier soufflait sur la bougie parfaitement sculptée par la cire. C’était l’heure d’aller se coucher. Le thème des Belles histoires débutait. Sur l’image d’une saison.
C’était l’AUTOMNE d’Alexandre Glazounov qu’on entendait.
Angèle Dubeau l’a repris sur son album: LA Pieta.

Après…
Je ne me souviens pas d’avoir imaginé Séraphin et Donalda en train de baiser dans le haut côté! Je voyais un peu mieux La lionne rugir sur le père Ovide! Il pouvait bien lui lâcher une couple de Cré Tac parce que sa belle grosse lionne, avec sa liasse de piastres dans la craque de ses seins, l’avait invité un soir dans son lit à baldaquin! Mettons un petit cré-tac ici et là dans le noir!

Oui Ovide! Encore Ovide!
TiPère! TiPère! Cré Tac est venu!

image
Aussi. Peut-être?
Supposer la belle enrobée  Geogianna de Todore Boucheneau avoir quelques élans au lit! Causés admettons…par une surdose de chocolat qu’elle bouffait toujours en cachette. Atteindre ainsi l’ultime 7e ciel sur un « arc en ciel’ animal exprimé par son Todore enfin lousse dans le bonheur!

image
Fantasme nostalgique de cette vieille série qui habitait les lundis soirs de ma plus tendre jeunesse dans la maison sur le haut de la côte de mon rang.
C’était comme ça. Dans toutes les familles rurales du Québec en tout cas.
J’entends rire mon père quand le Notaire Le Potiron , avec son air hautain, le pompon du béret sur le bord de la joue, dire son MYE MYE scandalisé parce que Laurent, l’amoureux fils du forgeron, est sur le bord d’avoir la langue dans la bouche de sa fille Iphigénie

Les acteurs Antoine Bertrand et Paul Doucet prennent une pause lors d'une visite de plateau de ÇLes pays d'en hautÈ, qui fait revivre l'Žmission de Radio-Canada ÇLes belles histoires des pays d'en hautÈ, dans le village Canadiana, ˆ Rawdon, QuŽbec, le 23 juin 2015. PHILIPPE-OLIVIER CONTANT/AGENCE QMI

Les acteurs Antoine Bertrand et Paul Doucet prennent une pause lors d’une visite de plateau de ÇLes pays d’en hautÈ, qui fait revivre l’Žmission de Radio-Canada ÇLes belles histoires des pays d’en hautÈ, dans le village Canadiana, ˆ Rawdon, QuŽbec, le 23 juin 2015. PHILIPPE-OLIVIER CONTANT/AGENCE QMI

Lundi le 11 janvier 2016

Après 500 épisodes de ce téléroman, le plus populaire de la télévision canadienne française, je vais essayer de regarder la nouvelle série qui aura bien entendu, « une allure plus actuelle et plus cinématographique. » Je sais bien que la nouvelle série: LES BELLES HISTOIRES va être magnifique! Je sais aussi qu’Artémise ne sera pas bourrée! De nos jours on bourre naturel! Ca se peut bien aussi que Donalda ne soit pas si scrupuleuse! Qu’elle donne toute une « ride » à son avaricieux vicieux. La Lionne pourrait donner aussi une pas pire volée à son mou de Tipère! On pourrait bien voir Basile Fourchu, le paysan aux 13 enfants et sa Scole, aimer le sexe au bouchon! Le cardinal Leger n’est plus là pour censurer l’auteur comme dans le temps!
Tout le monde a dit du bien de ce Séraphin et de tout son monde que nous présenterons à compter de lundi à la télévision de Radio-Canada. (Je sais: on dit: ICIRadioCanada.)

Mais je ne crois pas que je vais laisser la nouvelle histoire prendre toute la place dans mon esprit et effacer mon vieux fantasme nostalgique DES belles histoires des pays d’en haut.

Vous aimerez aussi

5 Commentaires

  • Reply Jocelyne Marcil 10 janvier 2016 at 10:38

    Moi non plus…
    Cette nostalgie qui nous habite, ne devrait jamais partir…
    Je me surprends à être toujours attentive à regarder les reprises et voir tous ses détails…
    C’était du grand téléroman!

    Comme beaucoup je vais regarder la première, mais rien ne pourra m’empêcher de croire à une fiction…
    Car pour moi, Les Belles Histoires des pays d’en haut et bien c’est Claude Henri Grignon!!

    • Reply Daniel Brouillette 10 janvier 2016 at 10:45

      Chère Jocelyne, tu résumes un peu ma pensée. Tu vois. Moi j’aurais préféré une nouvelle série. Une autre histoire du passé. Il y en a des tellements d’autres à découvrir. J’aurai toujours le petit fond de Jean Pierre Masson dans ma pensée.

  • Reply Marielle 10 janvier 2016 at 11:05

    Mais quand même , nous serons plusieurs à regarder cette série réinventer ce lundi à 21.00 heures, et c’est certains que nos souvenirs seront sûrement mis à l’épreuve face à ces nouveaux personnages, et nous souhaitons tous que Donalda se déchaîne….. lol

  • Reply Marion PeelingPro 2 octobre 2017 at 9:09

    Bonjour, ce blog m’apparait parfaitement instructif. Esthetic Care Instituts mets à disposition des peelings professionnels dans le bassin Lyonnais à prix accessible.

  • Laisser un commentaire