actualité

Les deux LÉVESQUE

20 octobre 2014

imageHier j’ai ragé sur les EVESQUES. Là je suis ZEN sur les LÉVESQUE

JE  suis au garage pour la pose de mes pneus d’hiver. Oui je le sais. Je ne serai pas en retard:) En attendant, je regarde pour une deuxième fois le Journal de Montréal. Sur la UNE, il y a la photo de René Lévesque. J’ai un café. Et sur la table , dans un pot transparent, des petits carrés de sucre blanc. Je vais le dire pour la première fois, mais à chaque fois que je vois des petits carrés de sucre, je pense à René Lévesque. Je l’ai rencontré une seule fois dans ma vie. C’était à Cap de la Madeleine… Il prenait un café avec le député de Champlain du temps; Marcel Gagnon. Avec des travailleurs de la Wayagamak, il parlait du Québec. De son Québec. IL avait pris un petit carré de sucre dans sa grosse main entre ses doigts jaunes de fumée et il avait dit aux gars une affaire de même: « Vous voyez les gars, le Québec c’est comme ce petit carré de sucre-là. Si on le laisse se détremper dans une marre de café sur la table, il va devenir brun… Notre culture c’est comme un morceau de sucre. Ca peut fondre en maudit si on ne fait pas attention… » Je me souviens…de ça. Toujours est-il que je me suis arrêté un peu plus sur certaines pages. Avec des sondages, le journal nous dit que RENÉ LÉVESQUE reste la personnalité la plus marquante des 50 dernières années. Ca m’a rappelé le petit carré de sucre! Ensuite, stoppé sur la page 47; un autre sondage mené auprès de 1000 personnes nous révèle les chansons francophones -québécoises, les plus marquantes des 50 dernières années. La chanson de Raymond Lévesque ; QUAND LES HOMMES VIVRONT D’AMOUR arrive toujours en première place. Ca fait deux Lévesque en première place! Les deux ont rêvé… Le premier a rêvé d’un pays. L’autre a rêvé de la paix… Je me suis dit que j’allais relire les paroles de Raymond Lévesque en attendant qu’on pose mes pneus d’hiver…Je me suis dit aussi; Effectivement que je serai MORT si les rêves des deux GRAND LÉVESQUE se réalisent un jour… Parce que des HOMMES de même, c’est RARE… « Si j’ai bien compris vous nous avez dit… A la prochaine fois »

paroles et musique: Raymond Lévesque
Quand les hommes vivront d’amour,
Il n’y aura plus de misère
Et commenceront les beaux jours
Mais nous nous serons morts, mon frère
Quand les hommes vivront d’amour,
Ce sera la paix sur la terre
Les soldats seront troubadours,
Mais nous nous serons morts,
mon frère
Dans la grande chaîne de la vie,
Où il fallait que nous passions,
Où il fallait que nous soyons,
Nous aurons eu la mauvaise partie
Quand les hommes vivront d’amour,
Il n’y aura plus de misère
Et commenceront les beaux jours,
Mais nous nous serons morts, mon frère
Mais quand les hommes vivront d’amour,
Qu’il n’y aura plus de misère
Peut-être songeront-ils un jour
À nous qui serons morts, mon frère
Nous qui aurons aux mauvais jours,
Dans la haine et puis dans la guerre
Cherché la paix, cherché l’amour,
Qu’ils connaîtront alors mon frère
Dans la grande chaîne de la vie,
Pour qu’il y ait un meilleur temps
Il faut toujours quelques perdants,
De la sagesse ici-bas c’est le prix
Quand les hommes vivront d’amour,
Il n’y aura plus de misère
Et commenceront les beaux jours,
Mais nous serons morts, mon frère.

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Laisser un commentaire