Humain

Notre-Dame-de-Paris; cathédrale de l’Humanité.

19 avril 2019

Photo: Pierre Galley AFP

Notre-Dame…

En ce vendredi Saint de l’histoire dont vous faites partie.
Je vous écris sur le violon d’un enfant  qui joue
Ave Maria de Bach/Gounod.
Lundi avant Pâques. 
Au premier jour de la semaine sainte.
Le feu a ravagé une partie de votre  immense beauté.
Votre grande Flèche est tombée dans le triste brasier 
de votre majestueuse Cathédrale.
Ce jour là. Vous avez arrêté le temps.
Dans le ciel de Paris, 
la fumée a tracé la suite de votre histoire…

 

Notre-Dame…
Je ne vous prie pas.
Parce que je me sentirais mal 
de prendre la place de quelqu’un 
qui sait prier mieux que moi.
Et qui doute moins que moi, aussi.

Mais.

Comme tout le monde, 
je regarde votre Cathédrale avec le coeur brisé.
Et malgré le feu qui a détruit 
toute la forêt de votre romantique charpente.
Vous êtes restée debout comme une miraculée. 
Vous avez résisté Notre-Dame,
au pire des pires flammes de l’enfer.

Notre-Dame…

Depuis le soir de votre grand feu
Aux nouvelles. 
L’argent du monde entier 
tombe de partout pour vous ressusciter.
Les Euros des plus grands donateurs 
pleuvent pour vous reconstruire.
La solidarité d’une partie du monde entier  
a l’odeur de vos cendres.
Le président de votre République 
promet de vous remettre aussi belle qu’avant! 
Jurant la main sur le coeur, Emmanuel en 5 ans,
de retrouver votre beauté patrimoniale.

 

Tout ça est merveilleux!
Mais encore.

Du plus profond de mon âme Notre Dame.
Ce que je souhaite par-dessus tout.
C’est que votre reconstruction soit aussi signifiante et symbolique 
que votre construction la révélée, il y a 856 ans.
Dans le temps des Cathédrales.
Quand votre splendeur  artistique et architecturale naissait 
d’une histoire sacrée ; ancrée
dans les croyances religieuses des 8 derniers siècles.
Ce que je souhaite par-dessus tout. Et plus fort que tout.
C’est que votre reconstruction soit une expression vivante 
et significative  de notre temps. Un signe des temps nouveaux.
Avec ce que les nouvelles générations incarnent aujourd’hui.
Et ce que nous vivons tous réellement.

Oui Notre Dame…

Ce que je souhaite dans mon coeur qui veut croire.
C’est que l’incendie qui fera de vous une Grande Brûlée du 21e siècle.
Puisse nous inspirer assez.
Pour donner un peu de sens à votre reconstruction.
Que le coq si précieux que nous avons retrouvé dans vos ruines
soit plus qu’un simple symbole du patrimoine sauvé.
Mais qu’il incarne le plus beau chant de notre humanité
quand nous le redévoilerons au bout de votre grande Flèche.

Notre-Dame…
À cause du feu sacré.
Pourrions-nous retenir en ce 21e siècle
que les hommes et et les femmes 
dont j’aurais fait partie,
aient mis autant de milliards à reconstruire votre trésors
qu’ils en ont mis à enrayer la famine dans le monde?
Que chaque don que nous offrirons pour restaurer  

votre  divine beauté,
soit égal à celui que nous déposerons
pour sauver ces enfants qui meurent de faim à
toutes les 11 secondes présentement dans le monde.
Sur notre planète terre, trop chaude.
Des enfants. Comme le Vôtre Notre-Dame, que vous tenez amoureusement
dans vos bras à l’intérieur de votre Cathédrale.

Ainsi Notre-Dame…
Nous pourrions écrire dans l’histoire de l’humanité 
Qu’un jour…  le monde entier a donné un sens à votre renaissance.
Pour ne pas que…
Toute la splendeur que nous vous promettions
Ne soit que pour être belle le jour des Olympiques .
Ou juste pour être plus resplendissante derrière 
les milliers de touristes qui se prendront  en selfie devant VOUS.
Notre-Dame , je voudrais croire.
Croire que votre feu puisse raviver la flamme de la foi en l’humanité.
Pour qu’un jour des generations puissent dire de nous:
Ainsi soit-il, le plus grand patrimoine humain érigé 
dans l’architecture de la plus belle Notre-Dame-de-Paris.

Né dans un Feu Consacré.
Notre-Dame-de-PARIS du 21e siècle.
Cathédrale de l’Humanité.

Oui je sais que mon texte n’est que fumée.
Vous nous l’avez dit un lundi saint.
Nous faisons souvent que de la fumée.

Amen
Ave Maria dans tes rues Paris.
Joyeuses Pâques!

4 Commentaires

  • Reply Cossette Rose-Estelle 19 avril 2019 at 3:45

    Pas facile à comprendre la répartition de la richesse dans le monde…. et ce depuis depuis toujours..,.même avant les romains…..

  • Reply Jacques 20 avril 2019 at 7:20

    Vous avez tout compris! Merci.

  • Laisser un commentaire