actualité

On n’ est pas né pour un petit pain…

7 juin 2015

image

Cher Monsieur,

Je vous écris pendant que vous faites, pour une dernière fois, votre entrée à l’Assemblée Nationale. Vous siégerez une dernière fois dans la grande maison du peuple à Québec. En chapelle ardente. Vous Ardent Monsieur de la liberté et de l’indépendance.

Enfin. Si les québécois le veulent bien. Ils écouteront votre silence pour mieux comprendre ce que vous n’avez pas dit le soir du référendum, en octobre 1995. En fait, depuis une semaine, on répète sans cesse votre fameuse phrase que vous avez laisser tomber ce soir-là. Excusez-moi monsieur.
Ca me tanne ardemment de l’entendre. Mais je vais la répéter une dernière fois: « C’est vrai. C’est vrai… On a été battus par quoi au fond? Par l’argent et le vote ethnique! »
Quand je vous regarde monsieur, enveloppé dans le drapeau du Québec, j’aimerais vous dire moi, que vous aviez raison! Mais.
Qu’on a tout simplement pas eu le courage de vous le dire quand vous étiez DEBOUT!
Là. COUCHER dans votre cercueil. Dans un salon ROUGE. Vous êtes le Plus GRAND! C’est bien plus facile de mesurer le chêne quand il est couché!
C’est curieux comment nous avons l’air à mieux comprendre aujourd’hui l’ampleur de votre personnage.
Dommage monsieur.
C’est un concert d’éloges que vous n’aurez pas l’occasion d’entendre.
Mais comme l’a si bien dit Félix Leclerc:
« C’est grand la Mort, c’est plein de vie dedans! »
Franchement. On parle de votre Vie avec beaucoup d’admiration. D’éloquence.
Tant mieux.
Si vous l’entendez. Encore mieux. Mais j’en doute quand on veut avoir la sainte PAIX.

Depuis votre départ, les journalistes de toutes les télévisions québécoises parlent de vous. Sur les réseaux sociaux, les compliments abondent. Vos amis ,vos partisans et même vos adversaires vous aiment. Tous. Disons pas mal de monde. Reconnaissent l’ensemble de votre oeuvre.
Votre carrière politique aura marqué profondément le Québec. Toute votre vie, vous aurez été un homme de parole.
Et ce fameux soir d’automne 1995 aussi. Vous aurez été un homme de parole devant une défaite référendaire pas très juste. Avouons.
Ce que vous avez dit ce soir-là, est bien mieux que ce que vous saviez et n’avez pas dit. Apprendre que le CANADA a volontairement fait entrer plus d’immigrants quelques semaines avant le vote référendaire est pas mal plus pervers que votre franchise qui fait mal. Vous vous en doutiez MONSIEUR »
Mais vous ne l’avez pas dit.
OUI monsieur, nous le savons.
La xénophobie c’est bien loin de vous!. Vraiment loin.
Votre douce Alice ne devait pas en croire ses oreilles…Quand des gens pensaient ça de vous! Là dans son ciel polonais…

Et sur l’ARGENT? Ce n’est pas d’hier qu’on a peur de perdre notre porte-feuilles si le Québec devenait indépendant! Comme si ce n’était pas la liberté qui stimulait notre créativité économique!
Mais bon. Depuis que vous avez fondé le Parti Québécois avec René Lévesque, c’est toujours la même histoire. La PEUR. Ma foi! Pour un gars qui a fait peur, vous êtes populaire MONSIEUR dans votre cercueil!
image
Heureusement pour nous: Vous nous avez fait comprendre, vous MONSIEUR surtout, que nous n’étions pas nés, pour des petits pains!
Alors, elle vient de vous celle-là? Dans un de vos discours…
C’est bien plus celle-là qu’il faut retenir!
Du grand Penseur.
Du plus grand gars de chiffres que le Québec a eu!
Du plus grand ministre des Finances que le Canada a connu!
D’un bourgeois de gauche! Fils de riche! Qui refusait d’être colonisé!
GRAND Monsieur!
Premier ministre
Rêveur d’un pays!

Pour ce que vous avez fait pour moi et mes enfants,
Pour le meilleur Québec d’aujourd’hui et le Québec en devenir…

Merci monsieur.
« On n’est pas né pour un petit pain »
Parizeau

Vous aimerez aussi

9 Commentaires

  • Reply Gaétan Cossette 7 juin 2015 at 7:51

    Un ensemble de commentaires assez justes. Le vote ethnique et l’argent. Voilà des vérités et M. Parizeau s’est fait descendre par des gens qui nous traite de xénophobes. Ils devraient aller voir dans leurs cours. Il avait un petit côté de gauche mais pas tant que ça. En économie, il a fondé la caisse de dépôts et de placements, voilà qui est très bien, mais je me rappelle avoir reçu 16{464c1f9f163bbdd3d193a3415ebc031c3e9d0ec1a09754ea16698649a72aad3e} d’augmentation et m’en être fait enlevé 19{464c1f9f163bbdd3d193a3415ebc031c3e9d0ec1a09754ea16698649a72aad3e}. Pour l’indépendance, il y croyait vraiment. Ce n’est pas comme certains députés du partis Québécois qui ne furent ministres que pour le pouvoir et l’argent. Et la peur…Elle est toujours présente. Sur les plaines d’Abraham, les Anglais ont pris le pouvoir avec des fusils et pas plus tard qu’en 1970, plus de 500 Québécois ont été emprisonnés grâce à Pet. Et dire que son digne rejeton est maintenant chef du parti libéral du Canada. Le père et le fils, du pareil au même…45 années plus tard, rien n’a changé. C’est l’image et la soumission à l’establishment. Là où le père ne voulait pas voir l’état dans les chambres à coucher, le fils est en faveur de la marijuana…Et vive la gogauche.

    Gaétan A. Cossette

  • Reply Belle 26 juin 2015 at 6:00

    Article fort sympathique, une lecture agréable. Ce blog est vraiment pas mal, et les sujets présents plutôt bons dans l’ensemble, bravo !

  • Reply Virginie 3 juillet 2015 at 12:13

    Article fort sympathique, une lecture agréable. Ce blog est vraiment pas mal, et les sujets présents plutôt bons dans l’ensemble, bravo ! Virginie Brossard LETUDIANT.FR

  • Reply dj mariage 93 18 août 2015 at 9:25

    Un très bon article et très intéressant, vraiment bien je ne vais pas hésiter à le recommander. Bonne continuation, Rudy.

  • Reply Daniel Brouillette 6 septembre 2015 at 11:39

    Merci beaucoup.

  • Laisser un commentaire