actualité

…un char de neige!

17 mars 2017

 

En mars. C’était en 1971. Je m’en souviens. J’avais pas encore 12 ans!
J’étais en sixième année. Ma maîtresse d’école, je l’aimais.
C’était Lorraine Gauthier!
Le 4 mars. C’était un jeudi.
Nous étions retournés chez-nous le midi.
Les chemins étaient « bouchés ben durs »
L’école avait repris uniquement le lundi suivant.
Dans la côte chez-nous.
Ca a pris un bélier mécanique pour ouvrir le chemin.
Mon père n’avait jamais vu ça de sa vie!
Des bancs de neige jusqu’aux fils électriques.
Je m’en souviens de la tempête du siècle!
Les vieux bonhommes comme moi, nous radotons souvent cette histoire-là,
à chaque fois qu’une grosse bordée de neige nous tombe dessus.
Comme hier.
Si je m’en rappelle…Montréal était jammé solide!
Tout le Québec était embourbé de neige. 17 morts.
Causés par des crises cardiaques surtout.
Personne est mort enseveli sous la neige. Personne.
En 1971, des motoneigistes des villages avoisinants s’étaient rendus dans la municipalité voisine de la mienne , Saint-Maurice, pour venir en aide à des étudiants poignés raide, dans leur autobus scolaire.
Transportés en lieux surs. Ils ont couché dans une salle paroissiale. Viré un party!
Des bénévoles se sont occupés d’eux.
Des gens ont été secourus dans les rangs.
La rue principale était crémée épais à la grandeur!
Je me rappelle les ski-doo Bombardier jaunes, les Snow-Jet bleus et le Snow-Prince brun comme celui de mon ami Yvan grondaient dans les rues!
Dans le temps…Ca n’existaient pas des mesures d’urgence.
Dans le temps…On s’embrayait rapidement sur le mode entraide.
On attendait pas personne pour se mettre à ON!

IMG_0413
Dans le temps…
Ou les prévisions météorologiques étaient loin d’être précises comme aujourd’hui.
Dans le temps où le 911 n’existait pas.
Dans le temps où le téléphone cellulaire, c’était un CB.
Dans le temps où Twitter n’était même pas un mot.
Le pigeon voyageur était un vrai oiseau!
Dans le temps où Facebook n’était même pas un spermatozoïde perdu dans la pensée de l’ancêtre de l’arrière-arrière grand-père, de l’arrière grand-père, du grand-père du père du fondateur de Facebook Mark Elliot Zuckerberg.
Dans le temps…
Du gros bon sens!
Dans le temps ou c’était impossible de concevoir que plus de 1000 personnes attendent 12 heures dans leur auto pour avoir de l’aide! 12 heures.
Dans le temps…
Ou l’on se fiait pas mal sur nous-autres pour s’aider.
Depuis…
On nous a désappris à réfléchir.
On nous a désappris l’urgence.
On nous a désappris à se fier à nous…
Hier. On nous a appris que le mode URGENCE venait de quelqu’un d’autre.
De quelqu’un qui venait pas.
D’une sécurité civile. D’une sécurité sans motoneige! Rien.
Personne en ski-doo tecnho-poignées- chauffantes! Machines sophistiquées!

IMG_0415
Personne ou à peu près personne pour aider 300 automobilistes.
1000 personnes emprisonnées dans la neige et dans l’inquiétude.
Pendant 12 heures. Faut que je le répète.
J’écoute mes nouvelles j’ai de la misère à en revenir.
Troublé. Je suis troublé.
Déçu.
Je suis déçu mesdames et messieurs les responsables
qui m’ont désappris l’urgence.
(Acte de se nourrir)…un char de neige!

C’était en mars 1971…
Hier nous étions en 2017.
Les chiffres 1 et 7 sont à l’envers!
A l’envers comme « toi-chose » hier.

Le 14 mars 2017
Triste.


 

IMG_0411

La 13 en blanc!

 

Ce serait un peu méchant de ma part d’en remettre une couche de plus.
Je pense bien que mon dernier statut est assez explicite.
Quand je serai vieux, vieux, je ne comprendrai toujours pas
le caca-fouillage de cette tempête de merde.
Heureusement. Mon premier ministre Philippe m’a un peu apaisé aujourd’hui,
quand il s’est excusé quand même… Et je suis sérieux.
Il a été beaucoup plus honorable que
le ministre des transports mésadaptés
et le ministre de l’insécurité civile qui devraient se retirer tous les deux, comme ministre.
Ils n’ont pas été à la hauteur. C’est tout.
Pour ce qui est des enquêtes et du reste à venir,
ça me laisse complètement indifférent.
On va refaire nos grandes politiques d’urgence.
Ca va être beau!
Avant qu’une gaffe blanche de même arrive, nous allons avoir le temps d’oublier le principal!
Le Gros bon Sens! Jamais écrit dans rien.
Disparu depuis qu’on se pense fin!

Je félicite les pompiers de Montréal qui ne faisaient pas partie du jeu de fous et qui sont sortis
avec l’urgence dans le coeur!
Et quelques bons samaritains qui ont été là.
Je vous dis merci.
Le reste!
Allez-y! Accusez-vous les uns les autres.
Il faut dire que vous n’avez pas été chanceux.
Tout ça est tombé sur une autoroute
avec un numéro malchanceux.
Je ne vois pas d’autres explications.
La 13! Y’a de la sorcellerie dans son histoire.
Les gens incarcérés dans la tempête ont attendu 13 heures.!
C’est à cause du chiffre 13; le numéro de cette autoroute!
Des lettres blanches…Comme la neige en plus!

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Laisser un commentaire