Humain

Bonne année 2016!

31 décembre 2015

Pas question d’écrire une rétro de 2015! Me connaissant je deviendrais vite mélo!  Ou trop de mauvaise humeur sur des affaires qui ne tiennent toujours pas debout! J’essaie d’apprendre à ne pas trop regarder en arrière. « Les j’aurais donc dû » ne servent pas à grand’ chose!
Bon j’ai déjà assez radoté!
Elle se termine ici ma rétro de l’année!
Si vous voulez lire quelques pans de ma vie en 2015, circulez sur mon blogue. Vous connaîtrez mes humeurs! Mes folies et mes peines!
Le 2 janvier 2015 par exemple, j’étais en tabarnak sur une civière au CHRTR.  Vous pourrez lire mon texte: CIVIERE NO 69. « Monsieur pissez dans le petit récipent. Le monsieur à côté, il va se virer de bord  »

Ah c’est certain que le monsieur s’est viré de bord pour ne pas voir la graine du vieux monsieur…Je viens de me relire et je pisse de rire encore. C’est encore trop vrai ce qui se passe dans les urgences de nos hôpitaux.
Ca n’a pas changé beaucoup Docteur Barrette en 2015!
Je vous l’annonce.
Bon c’est assez le rôtage!

Pour cette année, je vous souhaite la santé! Je sais que ça fait « bonhomme » se dire ça. Mais quand on vieillit comme moi, on apprend que la santé c’est le gros lot dans une vie! Mais je ne vous souhaite pas juste ça. Je vous souhaite aussi de vous droguer au plaisir. Shootez -vous -en en masse dans le sang! Du plaisir comme j’en ai eu en écoutant la turlute des LITLE DElISLE DE MONIQUE JUTRAS. Je ne connaissais pas cette chanson-là. Ni cette turlutteuse de grand talent! J’ai eu beaucoup de plaisir à écouter ça.

Ma soeur Lucie et mon beau-frère Pierre, un Delisle; m’ont fait décourvir cette chanson là le 26 décembre! ET je me suis dit, tiens, ca va être ma toune du jour de l’an!  Dans cette turlutte , Monique Jutras raconte que prendre du thé ca remonte son homme à la bonne place! Ca fait turlutter l’affaire du bonhomme et la madame a bien du plaisir quand le bonhomme turlutte aussi fort!
Ca mérite d’être regardé! Ca mérite d’être chantée cette affaire-là. Ca mérite des grosses félicitations madame Jutras.
Là-dessus, je vous souhaite une turlutte de bonne année!
Du plaisir. Dans la vie. Comme au lit!
A deux. Ou tout seul! Allez-y les amis! Turluttez en 2016!
Ayez du plaisir!
Apprenez la turlutte des Litle Delisle!
Et swing la baquaisse dans le fond de la boîte à bois!
image
Voici les paroles.
Cliquez sur la vidéo maintenant!
Bonne année! Santé!

LA TURLUTE DES LITTLE-DELISLE

(paroles : Monique Jutras / musique : traditionnelle)

(tous droits réservés : Socan 1997)

Moi, j’ai appris à turluter en fréquentant les soeurs Delisle, Odile, Élodie et Lily Delisle.

Les soeurs Delisle avaient aussi un frère qui turlutait très bien : Eddy Delisle qui était marié lui-même à une excellente turluteuse irlandaise du nom de Dalida Little.

Dalida avait une vieille tante, sa tante Odette, qui turlutait aussi très bien et qui s’était prise d’amour et d’affection pour les deux petits derniers d’Eddy Delisle et de Dalida Little qui portaient les deux noms : le petit garçon s’appelait Teddy Little-Delisle et la petite fille Dolly Little-Delisle.

Quand Eddy Delisle invitait Odile, Élodie et Lily Delisle à dîner, Dalida invitait alors tante Odette Little. Un jour qu’elle avait la toux on lui demanda :

« Tante Odette Little, toi qui as tant la toux, ton thé à la lime t’a-t-il ôté ta toux dis donc ? »

« Du tout, du tout, du tout, du tout, dit-elle. Dalida, donne-moi donc du thé de l’Italie il atténue un tantinet la toux qui me tient alitée et donne de l’élan à la turlute que l’on aime tant entonner tout en dînant à la dinde à ta table tous les lundis. »

C’est ainsi que j’ai entendu chez les Little-Delisle, tant de tounes turlutées dans d’étonnantes tonalités qui détonnaient de demi-tons et donnaient des demi-temps, qu’elles m’ont totalement délié la langue et détendu la tête, tant et tant que depuis ce temps-là, tous les noms des Little-Delisle me hantent tout le temps !

1- Eddy Delisle, Dalida Little,
Teddy Little-Delisle

Odette Little, Lily Delisle, Dolly Little-Delisle
Odile, Élodie, Eddy Delisle,
Odette et Lily, Dolly, Teddy Little-Delisle.

2- Eddy Delisle était laitier « loadait » « déloadait » du lait

A tant « loadé » et « déloadé » Eddy a mal au dos.
Eddy était atteint d’une douleur dans le dos
Le dos tout dolent a tenu Eddy dans le lit.

3- Dalida Little a de la dinde à dîner le lundi

Odette Little est tout l’temps là tous les lundis de mai.
Odette a la toux, Eddy Delisle mal au dos,
Dalida leur donne du thé à la lime à la tonne.

4- « Odette Little, ton thé à la lime t’a-t-il ôté ta toux ? »

« Du tout, du tout, dit-elle, donne-moi du thé de l’Italie. »
Eddy est tout étonné, Dalida lui dit :
« Détends-toi le dos ! » et lui donne d’autre thé à la lime.

5-Dalida Little a undada aime le délire au lit Eddy a mal au dos,Dalida veut le délire au lit.«Tout doux», dit Eddy, «mon dos dolentestatteint!»Dalida dit: «Eddy, ôte donc tes lunettes au lit!»

6-Dalida est étendue au lit, Eddy est tout tendu Dalida lui dit: «Eddy, as-tu des limites au lit?Eddy, dis-lé donc tant de douleurs dans le dosTe donnent des délais à tâtonner un tantinet.»

7-Dalida est dénudée au lit, Eddy tout débandé Dalida lui dit: «Dans l’temps, t’étais un titan au lit !»Odette, elle a dit à Élodie et Lily:«Eddy, il est atteint, il a des délais au lit!»

8-Odette, Lily,Élodie et Odile étaient unanimes:«Donneà ton homme dix tonnes de limes délayées dans du thé !Le thé à la lime donne de  l’élan à tout homme,Lui donne de la mine, élimine les délais au lit.»

9-Dalida donne à Eddy du thé à la lime à la tonne Les dix tonnes de limes lui ont donné de l’élan au lit.«Eddy, montitou,mon titan»,dit Dalida,«Mon délireétait total du talon à la tête!»

Épilogue

10-Dalida est étendue au lit, Eddy tout détendu Eddy et Dalida ont eu tous lesdélires au litLe thé à la lime à la tonne donne de l’élan à tout homme Donne du délire aux dames, atténue les limites au lit.

11-EddyDelisle, Dalida Little, Teddy Little-DelisleOdette Little, Lily Delisle, Dolly Little-DelisleOdile, Élodie,EddyDelisle, Dalida,Odette et Lily,Dolly,Teddy Littl

 

Aucun commentaire

Laisser un commentaire